Les familles criminelles qui nous dirigent font preuve d'une grande souplesse concernant les marges de tolérance des différences sociétales dans la culture, la religion et la mentalité. Elles s'accommodent aussi raisonnablement des inclinations individuelles des « élites » locales. Elles peuvent cependant devenir très désagréables dans le cas où la direction d'un pays refuse ouvertement d'être aux ordres. Dans la plupart des cas, ces pays sont remis dans le droit chemin par diverses mesures. Chantage, meurtres déguisés en accidents et actes de terrorisme constituent un avant-goût. Si cela ne fonctionne pas, ces pays et leur gouvernement se voient rapidement calomniés et mis à l'écart sur le plan international en tant « qu'état hors-la-loi », et leur économie est systématiquement d...


Au vu des évènements récents mettant en lumière N. Sarkozy et sa mise en examen, ainsi que de récentes discussions ou lectures de commentaires de personnes continuant à le soutenir, il me semble opportun de faire le flashback sur un article de 2010 expliquant l'étendue tentaculaire du « clan sarkozy » et des conflits d'intérêts qui l'entourent. Le veilleur
 
Conflits d'intérêts des frères Sarkozy, plan Alzheimer et mutuelle obligatoire pour le profit de Sanofi et des assurances... et les conflits d'intérêt avec le groupe Carlyle.
 
L'un des principaux symptômes de la maladie d'Alzheimer, c'est une altération de la mémoire. Exerçons-la un peu, alors. Pour voircomment les maillons de la chaîne politico-sanitaire s'enchevêtrent avec les gros intérêts privés de l'industrie pharmaceuti...


A Chypre, au cours de la semaine passée, tandis que les citoyens ordinaires faisaient la queue aux distributeurs automatiques de billets pour retirer quelques centaines d'euros, d'autres déposants ont utilisé tout un ensemble de techniques pour accéder à leur argent, et le mettre en sécurité.
 
Alors que les dirigeants européens réfléchissaient à une solution pour éviter à Chypre de tomber en faillite, ils ont compris que quelque chose ne tournait pas rond lorsqu'ils ont appris que la Banque Centrale de Chypre avait emprunté plus de liquidités à la BCE que ce qui aurait été nécessité par ces retraits aux distributeurs de billets, rapporte Reuters :

« Personne ne sait exactement combien d'argent est sorti des banques de Chypre, ni où il est allé. Les deux banques au centre de la cris...


Le métier principal de la banque est de prêter de l'argent qu'elle n'a pas. Alors, pour attirer à elle les fonds qu'elle louera à des emprunteurs, sous forme de loyers avec intérêts, elle rémunère les dépôts des épargnants. Il ne lui est pas nécessaire de disposer en fond propre l'équivalent de ce qu'elle prête. Car elle met dans la balance les loyers qu'elle perçoit sous forme de remboursement d'emprunts de ses débiteurs, pour rassurer ses créanciers. L'équilibre est donc précaire et tient aussi longtemps qu'elle donne le sentiment de disposer de plus d'argent qu'elle n'en prête, même si cette balance est purement virtuelle. Si bien que lorsqu'elle est dans l'incapacité de démontrer que ses revenus couvrent les prêts qu'elle a consentis, le système vacille.
 
En 2008, les...


Dans le plus pur style de la fourberie des actions légales de Monsanto, le géant de la biotechnologie est maintenant virtuellement garanti de pouvoir planter sans encombre ses cultures OGM sans avoir plus à s'occupper du gouvernement américain et de ses cours de justice. Le Monsanto Protection Act, profondément enfoui dans la résolution sur le budget, a passé le sénat et maintenant il n'y a plus qu'un veto présidentiel pour l'empêcher d'être mis en application.
 
Si vous n'êtes pas familier avec ceci, La loi de protection de Monsanto est le nom donné à cette pièce législative qui fut insérée dans la loi budgétaire du Senate Continuing Resolution. Utilisant la dénomination trompeuse de « Farmer Assurance Provision », la section 735 de cette loi donne en fait à Monsanto une immunité c...