Avant d'aller plus loin, et comme je sens que certains d'entre vous sont tendus à la simple lecture du titre, se demandant peut être à quelle catastrophe il faut s'attendre, je tiens à rassurer tout le monde : Non, il n'est pas question de fin du monde, ou encore de l'hypothétique Nibiru ou autre cosmico-drame apocalyptique !
 
Il est simplement question d'un cycle naturel qui se répète depuis des millénaires et auquel nous avons à faire souvent. Je n'ai pas la prétention d'affirmer que cela n'aura aucune incidence sur notre climat * qui est déjà assez capricieux comme ca, mais cette « danse magnétique » se déroule tous les 11 ans depuis très très très longtemps, et nous sommes toujours la, non ? Le veilleur
 
Comme tous les 11 ans environ, le champ magnétique de notre étoile, le S...


J'ai recu aujourd'hui un e-mail d'une lectrice, rédactrice web dans le domaine de l'enfance, me demandant de relayer un de ses articles qui fait état d'un constat accablant, même si la plupart d'entre vous qui me lisez le déplorez déjà. Cet article traite de la maltraitance infantile, sujet tabou, et qui semble pourtant exister depuis la nuit des temps.
 
Nathaly dans son article nous fait part de son ressenti, de ses craintes et de cette vérité qui dérange : Si certains d'entre nous méritent le terme d'humains (bien souvent les plus démunis), beaucoup (trop) d'autres n'ont pas su évoluer et sont restés des animaux. Le veilleur
 
Etant dans le domaine de l'enfant depuis déjà un certain temps, je m'intéresse à tout ce qui y touche de près comme de loin. Nouveautés, créateurs, rec...


Une entreprise a accordé 750.000$ à une famille américaine qui la poursuivait pour des problèmes de santé. Un geste qui aurait un prix : celui de son silence sur la question de la fracturation hydraulique, enfants compris. Au lendemain de la révélation de cette information, l'entreprise conteste une partie des faits.
 
L'industrie du gaz de schiste achète-t-elle le silence des enfants américains ? Un accord à l'amiable sanctionné par la justice entre une compagnie exploitant le précieux gaz en Pennsylvanie et un couple qui la poursuivait pour des problèmes de santé, interdit au couple et à leurs deux enfants d'évoquer cette industrie en public, révèle le journal Pittsburgh Post Gazette.
 
La famille Hallowich réside dans l'est des États-Unis, dans l'État de Pennsylvanie. Plus précisé...


Cette information semble être fondée, mais elle reste malgré tout à prendre avec des pincettes, car le commercant en question pourrait simplement par la essayer de se faire un « coup de pub ». Néanmoins, la FEMA n'en est pas à son coup d'essai, et d'autres révélations passées se sont avérées réelles, comme la mise en place de mesures pour faire face à des mortalités de masse, des transports de cercueils en grand nombre, ou encore la constitution de stock énormes de munitions léthales. Cela est peut-être lié à l'annonce récente de la fermeture des ambassades américaines dans de nombreux pays... Un nouveau false flag en vue ? Il semble qu'ils soient au fait d'un evènement à venir que nous ignorons. Le veilleur
 
La FEMA demande à une entreprise (probablement plusieurs entreprises) de ...


Une « situation d'urgence » a été déclarée, mardi 6 août, par l'Autorité de régulation nucléaire japonaise (NRA) à la centrale de Fukushima, où de l'eau hautement radioactive se déverse toujours dans l'océan Pacifique, sans que l'opérateur Tepco (Tokyo Electric Power) soit en mesure de la contenir. 
 
Selon la NRA, cette eau contaminée est en train de monter vers la surface et dépasse les limites légales d'écoulement radioactif, plus de deux ans après la catastrophe - accident nucléaire le plus grave depuis Tchernobyl, causé par un séisme et un tsunami qui avaient provoqué une panne de grande envergure dans la centrale.
 
L'eau hautement radioactive qui se déverse dans l'océan à partir de la centrale nucléaire de Fukushima, endommagée par un séisme et un tsunami il y a deux ans, cr...