Je peine à trouver les mots pour décrire mon ressenti face à cette nouvelle information qui fait froid dans le dos, et ce malgré les nombreux signes avant-coureurs et avertissements relayés sur Le Veilleur. Le « fichier général de la population » autrefois mis en place par le gouvernement de Vichy sous l'occupation renaît aujourd'hui de ses cendres.

Ce nouveau fichage de la population décrété par le gouvernement la kommandantur est présenté sous le doux nom de TES (« Titres électroniques sécurisés »), et promet d’être extraordinairement massif car il concernera près de 60 millions de Français (environs 92% de la population), le tout réuni au sein d'un même fichier, ce qui au vu de l'insécurité numérique hexagonale, ne manquera pas d'interpeller les hackers et tous autres types d'escrocs ...


Si le titre reprend le sens de celui de l'article du HuffingtonPost, ce dernier met en exergue le fait que la France s'oppose à l'interdiction des armes nucléaires, lui donnant une image de vilain petit canard. J'ai tenu à fouiller plus en profondeur, et la conclusion est que la France n'est pas la seule, et que le sujet est bien plus complexe qu'il n'en a l'air.

Car la subtilité réside dans le fait que nous parlons ici d'interdiction des armes nucléaires, alors que le traité de non prolifération nucléaire n'a toujours pas abouti à de réels résultats positifs depuis de nombreuses années. Sans risques de trop se tromper, on peut avancer que dans la cas de la France, la diminution drastique des moyens en hommes et matériels, ainsi qu'en financements, allié à un parc vieillissant, pour ne...



Énorme! Ce pourrait être le plus grand scandale politique depuis le Watergate, c'est vous dire l'ampleur des dégâts que pourraient occasionner les résultats de cette nouvelle enquête dans laquelle sont impliquées des personnes très proches de l'ancienne première dame américaine, Hillary Clinton, mais qui pourrait également ternir l'image du FBI.

La procédure RICO (pour Racketeer Influenced and Corrupt Organizations Act) est tout sauf anodine, puisqu'il s'agit d'une Loi sur les organisations mafieuses et la corruption. A seulement quelques jours des élections présidentielles américaines, ce pourrait être un coup fatal pour la candidate qui, contrairement à ce que nous raconte la presse atlantiste, est au coude à coude avec un Donald Trump qui ne va pas manquer de saisir l'occasion pour ...


C'est un déferlement de secousses sismiques qui ravage le centre de l'Italie depuis quelques jours, ou deux secousses de magnitude 5,5 puis 6,1 avaient touché le centre de l'Italie le 26 octobre. Depuis cette date, l'EMSC dénombre pas moins de 332 secousses, dont une de magnitude révisée à 6,5 qui a fini de mettre à terre ce matin les nombreux édifices déjà abimés, comme la Basilique de saint Benoît à Norcia (illustration).

Les répliques continuent depuis, et il est difficile de se prononcer et déterminer si d'autres séismes d'ampleur sont à craindre dans cette région. Bien que cela ne soit peut être pas lié, on remarque également dans la même période plusieurs secousses, dont une de magnitude 3,0 non loin de Bastia en Corse.

A l'heure ou nos pensées vont vers nos amis italiens qui tr...



Les résultats des prochaines élections américaines vont elles déclencher une vague de chaos dans la population ? C'est ce que pense Michael Snyder dans une publication du blog très connu The Economic Collapse, et les arguments mis en avant sont loin d'être dénués de sens.

Entre divulgations à répétition de documents officiels et confidentiels qui ne laissent aucun doute sur les mensonges, tricheries et liaisons plus que douteuses d'Hillary Clinton, sans oser parler de son intention non dissimulée de déclarer la guerre aux super-puissances que sont la Chine et la Russie, avec « option bouton rouge », dire que l'on peut s'attendre au pire est un doux euphémisme ! Au moment ou j'écris ces lignes, j’apprends que le FBI ouvre une nouvelle enquête sur l'affaire des e-mails de l'ex-secrétaire...