Catégorie « Faits divers » - Rien n'est anodin (174 résultats)

Un fragment de météorite pourrait être à l'origine du mystérieux trou de la grosseur d'un ballon de football qui a littéralement défoncé le toit d'un véhicule dans la nuit de vendredi à samedi dans le quartier Limoilou, Québec.
 
C'est également ce qui pourrait expliquer l'explosion des vitres de 4 appartements de la rue des Peupliers Est, là ou était stationnée la voiture.
 
C'est en tout cas ce que pense le président du Club d'Astronomie Véga de Cap-Rouge, Philippe Moussette, qui estime que les enquêteurs de la police de Québec devraient effectuer le test de l'aimant sur les débris retrouvés à l'intérieur du véhicule. Si les débris sont magnétiques, ce test pourrait certifier à 95% qu'ils proviennent d'une météorite.
 
M. Moussette soutient qu'une météorite qui tombe peut atteindre entre 5...

Peut-on accéder aux systèmes non-solaires avec une vitesse plus rapide que celle de la lumière ? Harold White affirme que c'est possible. Avec son équipe à la NASA, il développe un moteur supraluminique (capable de développer une vitesse plus rapide que celle de la lumière) pour des voyages interstellaires. Il faudra seulement deux semaines à un navire de ce type pour arriver au système Alpha du Centaure, qui se trouve à quatre années lumière du Soleil.
 
Les recherches de White sont une tentative de moderniser le concept développé par le physicien mexicain Miguel Alcubierre en 1994. Le chercheur a proposé de comprimer l'espace devant le vaisseau spatial et de le dilater derrière lui. Pour ce faire, il a proposé de placer le navire dans une « bulle » fabriquée de l'espace courbé. L'engin ...

Surtout ne paniquez pas. Ce n'est pas pour vous inquiéter mais une fiole contenant le virus Guanarito (wiki), capable d'engendrer une grave fièvre hémorragique, a disparu d'un laboratoire hautement sécurisé du Texas, aux États-Unis.
 
Dans un communiqué diffusé le 23 mars, le président de l'école médicale de l'Université du Texas, David Callender, a expliqué que l'équivalent de « moins du quart d'une petite cuillère » de ce virus était introuvable dans le congélateur pourtant fermé à clé qui se trouve dans les locaux sécurisés du Galveston National Laboratory. Une disparition mise au jour grâce à une inspection qui s'est déroulée le 20 et 21 mars.
 
« Le système de sécurité des locaux n'a pas été forcé et il n'y a pour le moment aucun signe de méfait », a ajouté Callender. « Il est fort pos...

Mises en « quarantaine » dans le courant de l'été suite à des tentatives d'attaques, les inscriptions avaient été volontairement bloquées de ma part pour empêcher l'utilisation d'une possible faille par des scripts malveillants. Un nouveau job m'a par la suite privé du temps nécessaire à la correction de cet inconvénient, mais suite à plusieurs demandes de personnes interessées, les inscriptions sont depuis hier soir de nouveau en fonction.
 
Je m'occuperai dans les jours qui viennent d'ajouter de nouvelles fonctionnalités, comme par exemple l'avertissement par e-mail quand une personne répond à un commentaire... Si vous relevez le moindre bug, n'hésitez pas à m'en faire part.
 
Merci de votre patience :-)
 
Le veilleur

Depuis quelques jours, la rumeur enfle sur les sites internet consacrés à l'astronomie : en octobre 2014, la planète Mars va voir s'approcher une comète de très près. A l'heure actuelle, tout risque de collision n'est effectivement pas exclu.
 
Et si la planète Mars devait effectivement être percutée par la comète C/2013 A1 Siding Spring le 19 octobre 2014 ? Récemment, nous vous avons expliqué les raisons pour lesquelles un risque de collision entre Mars et la comète C/2013 A1 Siding Spring ne pouvait être à ce jour totalement écarté.
 
Si cette collision devait effectivement se produire, ce serait un véritable scénario catastrophe pour Mars. En effet, la comète C/2013 A1 Siding Spring se trouvera alors au plus près du Soleil, et les lois de Kepler montrent qu'elle sera alors à pleine vites...