Catégorie « Evènements sociaux » - Abus & dérives de notre société (1169 résultats)

Ce constat n'est pas nouveau pour moi : La science est orgueilleuse et refuse bien souvent de manière présomptueuse de se remettre en cause à la lumière de nouveaux faits !

Bien souvent, et d'autant plus dans le domaine scientifique, admettre la plausibilité de nouvelles théories ou découvertes peut avoir des conséquences lourdes de sens : perte de crédibilité du scientifique, des financements de son employeur (qui bien souvent le paye pour trouver des arguments allant dans le sens de ses interêts), impact sur les croyances et religions, la consommation, et parfois le système lui même ! En voici un exemple. Le veilleur
 
Les vagues scélérates sont aujourd'hui connues de tous les spécialistes du monde marin. Mieux, le ministère de la défense conçoit maintenant en collaboration avec des PME...

Des avions et des troupes de la Force Nationale sont à Jacareacanga, une municipalité du sud de l'état du Pará, pour garantir l'entrée de 130 techniciens dans le territoire indigène Munduruku qui feront les études nécessaires aux usines hydro-électriques de São Luiz do Tapajós et de Jatobá. Selon les représentants indigènes, les troupes effectuent des exercices de guerre, avec des vols en rase-mottes et leur positionnement en des points stratégiques de la ville..
 
L'envoi des techniciens et l'opération de la Force Nationale sont un manquement à l'accord passé entre le gouvernement fédéral et les Munduruku. Après que ce peuple ait détenu trois chercheurs qui se trouvaient dans leur territoire au début du mois de juillet, le gouvernement avait suspendu les études jusqu'à ce que la réglemen...


Je tiens à remercier Philippe Huget pour son travail et à le féliciter pour son réel talent d'écriture dans cette fiction qu'il m'a faite parvenir. Certains d'entre vous, sans nul doute se reconnaîtront ou y verront les souvenirs d'un passé semblable, et peut être pas si lointain... A ceux et celles qui traversent ces dures épreuves, vous pourrez à la lecture de ces lignes, et entrevoir l'espoir d'un dénouement heureux à une situation de crise. Le veilleur
 
Lever au petit matin, enfin quand je dis au petit matin, il est quatre heures, j'ai juste le temps de prendre un petit déjeuner avant de m'habiller et sauter dans la voiture pour me rendre à mon travail. J'ai mal digéré le cassoulet de la veille, je suis d'une humeur maussade qui ne s'arrange pas en regardant le temps qu'il fait dehor...

Alors que viennent de s'ouvrir début juillet les négociations entre les Etats-Unis et l'Union européenne pour établir un « grand marché transatlantique » à travers l'accord de libre échange du Partenariat transatlantique de commerce et d'investissement (TTIP ou TAFTA), les américains bouclent au même moment un accord similaire avec leurs voisins du Pacifique. Négociés dans l'ombre, façonnés par les multinationales américaines, imposant de nouveaux droits supranationaux aux entreprises, ces accords sont précurseurs de ce qui attend les européens...
 
Quelque chose se profile dans l'ombre qui pourrait réduire nos droits fondamentaux et contaminer notre alimentation à jamais. L'Accord de Partenariat Transpacifique (PTP) pourrait bien devenir le plus grand accord de libre-échange régional de ...

Le président Morsi, élu démocratiquement au printemps 2002, a été renversé par l'armée le 3 juillet 2013. Un coup d'Etat militaire, donc, et signé en direct devant toutes les télés.
 
Mais pas du tout, nous avait expliqué John Kerry le 1° août, c'était pour rétablir la démocratie :

« Des millions et des millions de gens ont demandé à l'armée d'intervenir. Tous avaient peur d'une descente dans le chaos et la violence. Et l'armée n'a pas pris le pouvoir, d'après ce que nous pouvons en juger, jusqu'à présent. Pour conduire le pays, il y a un gouvernement civil. En fait, elle rétablissait la démocratie ».
C'est un truc incroyable : ce pays  qui est le premier fauteur de troubles dans le monde, du Vietnam à la Lybie en passant par l'Irak, qui a créé ou soutenu toute les pires dictatures à par...