Catégorie « Evènements sociaux » - Abus & dérives de notre société (1169 résultats)

La Russie surenchérit la mise de cette partie de poker, plus que d'échec maintenant. A notre sens, si ceci se vérifiait, cela servirait à aider les occidentaux à sortir de cette galère, car maintenant, plus personne ne peut plus reculer : L'empire a trop gesticulé à tort, les décisions tardent car beaucoup de monde dans le politique se rend compte que c'est une grosse galère, de l'autre côté, la Russie ne peut pas se désengager sans perdre la face et de toute façon elle ne le désire pas...
 
Donc que fait-on ? Il est à parier que derrière le rideau les conversations ne sont plus de savoir si on bombarde ou pas la Syrie, mais plutôt : comment fait-on pour désamorcer le truc avant que çà nous retombe dessus ?
 
Avec cette déclaration (si cela se confirme), les Russes ouvrent une porte de sort...

Une information à prendre avec des pincettes, car toutes les sources de cette nouvelle mènent au même site (mirror news), et sans confirmation par d'autres sources, nous sommes peut être en présence d'un hoax. De même, l'absence (pour le moment) de présence de porte-avions dans la zone tend à infirmer l'information du point de vue stratégique.
 
Cependant, au vu des récents évènements et déclarations officielles, la tournure que prend ce bras de fer semble confirmer la possibilité d'une attaque imminente. La folie d'Obama va elle pousser les Etats-unis à démarrer une guerre les confrontant au moyen orient tout entier, ainsi que la Russie et la Chine, entrainant avec elle l'Europe toute entière dans un conflit aux retombées mondiales ? Le veilleur
 
David Cameron et Barack Obama ont convenu ...

Le gouvernement s'attaque à une conquête du mouvement ouvrier qui remonte à plus de 60 ans. En effet,  en France, la sécurité sociale a été définie juste après la Seconde Guerre mondiale, par le Conseil national de la Résistance (CNR[1].
 
Ce combat mené par nos aïeux dans l'interêt des citoyens, et devenu depuis un droit de la constitution, est en train discrètement d'être bafoué sous nos yeux, et dans l'indifférence générale. Que faudra il encore, combien de droits et acquis va-t-on encore nous voler avant que les dociles moutons que nous sommes ne se décident enfin à se transformer en loups et revendiquer ce qu'il leur revient de droit ? Le veilleur
 
Une pétition dénonce la privatisation de la Sécu
 
Alors que la Sécu ne rembourserait plus que 50% des soins courants.140 personnalités de...

C'est une nouvelle porteuse d'espoir, et qui confirme une fois de plus que notre salut, est dans un premier temps de sortir de la zone euro, cette machine à broyer économiquement les pays. Vous pouvez constater une fois de plus le comportement ignoble de Bruxelles et d'autres représentants de la zone euro, qui consiste à effectuer un chantage commercial et exercer des pressions sur l'Islande !
 
Ces vils oligarques craindraient-ils que d'autres pays se décident à suivre la voie de ce pays ou une vraie démocratie règne, et ou le peuple décide ? Le veilleur
 
L'Islande a indiqué jeudi être tout près de tuer définitivement le processus d'adhésion à l'Union européenne, à un moment où elle s'acheminait vers des sanctions commerciales des Vingt-huit à son égard.
 
Le ministère des Affaires étrangè...

Les dépêches sur le déplacement des navires de guerres américains dans le Golfe ne sont pas réjouissantes. Autre nouvelle peu réconfortante : la nomination par B. Obama de Robert S. Ford comme ambassadeur en Egypte.
 
Il était à ce jour ambassadeur des Etats-Unis en Syrie, mais il fut surtout très proche de l'ambassadeur John Negroponte à Bagdad et lié aux « escadrons de la mort ». En poste en Turquie comme ambassadeur de Syrie, Robert S. Ford fut commissionné par Washington pour organiser les premières manifestations anti-Assad en Syrie, en 2011.
 
Que va faire maintenant Robert S. Ford en Egypte ?
 
L'Egypte vit des jours dramatiques et les services secrets iraniens accusent des puissances étrangères de jouer la carte de l'embrasement. En ce qui nous concerne, cela ressemble à un début d...