Catégorie « Evènements sociaux » - Abus & dérives de notre société (1171 résultats)

Si vous n'avez jamais vu ce qu'est un crime de guerre, regardez. Si vous redoutez la scène du crime, ne regardez pas, car c'est la violence totale. Cette vidéo est incontestable : filmée en avril 2012, et publiée hier par le New York Times, elle a été transmise par un candidat djihadiste à qui elle était présentée comme gage de détermination des groupes combattant l'armée syrienne. (Une exécution sommaire de prisonniers, qui ont été torturés)
 
On voit, au premier rang, sept soldats de l'armée nationale syrienne. Ils sont alignés, le torse nu, le visage plaqué au sol. Sur leur dos, les traces des coups : des tortures.
 
Au second rang, les combattants de la démocratie, du groupe Jund al-Cham. Ils sont sept, postés derrière les soldats qui s'apprêtent à mourir, et sur le côté droit, le chef,...

Une révolte militaire contre le plan de l'administration Obama pour lancer une attaque potentiellement désastreuse contre la Syrie est en train de s'accélérer, avec deux hauts gradés et membres des services réguliers qui expriment leur opposition véhémente à ce que les États-Unis s'empêtrent dans le conflit.
 
La réaction a commencé à se répandre sur les médias sociaux hier avec de nombreux militaires postant des photos d'eux-mêmes brandissant des pancartes indiquant qu'ils refuseraient de se battre du même côté que Al-Qaïda en Syrie. D'autres ont posté leurs photos sur Twitter avec le hashtag #IdidntJoin .
 
Comme l'administration Obama se prépare à présenter un projet de résolution aux législateurs qui est loin d'être « limitée » dans sa portée et serait en fait de graisser les patins p...

Au vu actuel des tensions croissantes concernant une intervention militaire en Syrie orchestrée par Washington, il est nécessaire de faire le point sur ce qui se produirait si cette guerre avait réellement lieu.

Pour le moment, Obama s'est momentanément ravisé, ayant probablement pris conscience que passer outre la décision de l'onu lui serait préjudiciable aux prochaines élections, alors que le peuple américain est majoritairement contre une intervention, et, disons le, en a marre du comportement belliqueux de leur président. Ne nous attardons pas sur notre pitoyable Hollande qui se retrouve ridiculisé et seul, prouvant une fois de plus son incapacité à gouverner ne serait-ce qu'un bête paté de maison ! (lire à ce sujet un article dur actualites du droit)

Cela dit, on ne va pas tourne...

La hausse du rendement des bons du Trésor américain, provoquée par le changement de cap de la Fed, commence à faire exploser des bulles en série (obligations, dettes souveraines, actions, marchés émergents, etc.)
 
Pour certains, c'est l'annonce d'une expédition punitive imminente contre la Syrie qui fait tousser les marchés. Pour d'autres, comme l'analyste financier Bill Lynch de Hinsdale Associates, c'est précisément une nouvelle guerre qu'il faut pour convaincre Barack Obama et la Réserve fédérale de renoncer à l'engagement pris en mai de mettre graduellement fin à la politique ultra-accomodante de la banque centrale américaine, engagement dont Bernanke doit préciser les modalités exactes le 18 septembre.
 
Comme l'affirme un dossier de l'Expansion dédié aux krachs :
 
« En ouvrant en gran...

Après la pathétique découverte mettant en lumière que l'Union Européenne paye des « trolls » pour contrer l'euroscepticisme sur Internet, ce sont maintenant les trusts pharmaceutiques qui lancent une chasse aux sorcières !
 
Conscients d'un mouvement d'éveil lié aux médias de santé alternatifs sans langue de bois, les lobbyistes de la « santé par le vaccin » commencent à vacciller sur leurs fondements devant l'ampleur de cette prise de conscience mondiale face à leurs magouilles. Leur crédibilité étant désormais sérieusement mise en doute, ils essaient désormais de renverser la vapeur en se servant d'organismes humanitaires tels que l'Unicef (Association Humanitaire pour la survie et la protection des enfants du monde), preuve que nos efforts face à la désinformation ne sont pas vains... ...