Catégorie « Evènements sociaux » - Abus & dérives de notre société (1169 résultats)

Voilà ce qui arrive quand on met en péril l'économie mondiale, qui pour rappel est basée sur la production, et donc la consommation pétrolifère. Ce même pétrole acheminé par d'énormes supertankers, parfois volontairement bloqués dans les golfes par les spéculateurs quand le prix du baril est trop bas, le faisant ainsi augmenter pour un bénéfice maximal.

Révéler au monde un véhicule économique, non polluant, et de surcroît fonctionnant à l'aide d'un carburant libre est une menace sur l'industrie et les revenus qu'elle engrange ! Certainement que dans peu de temps, les médias nous gratifieront d'articles expliquant qu'il s'agissait bien d'un suicide, accompagnés de « preuves » et de « témoignages » indiscutables destinés à étouffer les rumeurs « conspirationnistes »... Le veilleur
 
La nouv...

Cousu de fil blanc... Un gouvernement pro-russe, légitimement élu, qui ne veut pas entrer dans l'UE (à juste titre puisque le peuple de l'Ukraine est historiquement lié à celui de la Russie) est mis sous-pression par une opposition payée et entraînée par l'occident. Dans cette affaire, que veut le peuple ukrainien ? Entrer dans l'UE pour mieux se faire laminer ?...
 
On peut sérieusement en douter. L'empire attaque en sous-main la Russie qui empêche les banquiers de piller en rond. L'enjeu est là, tout en assujettissant les sous-sols ukrainiens en y mettant à terme un régime marionnette des yankees comme en Georgie et autres ex-nations du bloc de l'Est. Tout ceci a une odeur de guerre froide 2.0.. Indubitablement... Résistance 71
 
A Kiev, les partisans de l'intégration de leur pays à l'Un...

Les Britanniques qui ont choisi de confier leurs économies à la HSBC sont hors d'eux. Et on les comprend: depuis quelques mois beaucoup n'ont pas pu retirer de grosses sommes sans fournir de documents prouvant l'utilisation qu'ils comptaient faire de cet argent.
 
Interrogés par la BBC, plusieurs clients de la banque ont en effet raconté qu'il leur avait été impossible de récupérer des sommes allant de 5000 à 10.000 livres (soit 6000 à 12.000 euros) car ils n'avaient pas pu montrer de justificatif ou que leur conseiller n'avait pas jugé valable la raison de leurs retraits. Un comble pour Stephen Cotton, l'un des clients, qui ne s'est pas remis de l'attitude de la HSBC.
 
« Cela fait 18 ans que je suis dans cet établissement. Tout le monde me connait là-bas. On ne devrait pas avoir à expliq...

Selon le Canard Enchaîné, Manuel Valls aurait donné pour consigne la « tolérance zéro » dans son quartier pour les Roms et les SDF, à la demande de sa compagne, la violoniste Anne Gravoin. Le cabinet du ministre dément.

Installé avec sa compagne Anne Gravoin dans le XIe arrondissement de Paris, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls aurait donné des consignes pour chasser les SDF de son quartier, rue de la Roquette, lesquels importuneraient son épouse. C'est le Canard enchaîné qui l'affirme dans son édition du mercredi 24 octobre.

Le journal satirique raconte que

« à tour de rôle, les poulets du XIème arrondissement déboulent, font la tournée des SDF et leur ordonnent de déguerpir (....) Les flics finissent parfois par ce terrible aveu : « C'est une décision du ministère de l'Intérieu...

On en parle, un peu, sur les réseaux sociaux ; l'information n'a pas été évoquée dans la presse « grand public » et il y a peu de chances qu'elle l'intéresse jamais mais les faits sont là : un octet de sénateurs vient de déposer une proposition de loi visant, je cite le titre, « à limiter la possibilité d'instruction obligatoire donnée par la famille à domicile aux seuls cas d'incapacité ». Oui, vous avez bien lu, ça se passe en France et en 2014.
 
Avant de revenir sur cette loi et l'intéressante phalange liberticide qui tente de la faire passer, essayons un peu de contextualiser le sujet. Comme vous le savez, le législateur (du XIXème siècle) a, dans sa grande clairvoyance, estimé qu'en France, l'instruction est obligatoire jusqu'à 13 ans. Par la suite, l'instruction obligatoire s'est é...