Catégorie « Evènements sociaux » - Abus & dérives de notre société (1170 résultats)

Les opposants au coup d'Etat militaire en Thaïlande, bravant l'interdiction de manifester et les menaces d'arrestation, ont adopté le salut à trois doigts des films à succès « The Hunger Games » pour défier la junte. L'armée a prévenu que les gens faisant ce signe pourraient être arrêtés.
 
De la fiction à la réalité. Les opposants au coup d'Etat militaire en Thaïlande, bravant l'interdiction de manifester et les menaces d'arrestation, ont adopté le salut à trois doigts des films à succès The Hunger Games pour défier la junte. Le geste est devenu un symbole de résistance contre un régime militaire qui a suspendu la démocratie et largement limité la liberté d'expression.
 
« Montrer les trois doigts est devenu un symbole pour appeler à des droits politiques de base dans un pays dirigé par u...

Le président Obama a précisé sa doctrine stratégique à West Point. Dans son discours, il a réaffirmé la toute-puissance militaire des États-Unis, alors que ceux-ci sont dépassés techniquement à la fois par la Russie et par la Chine.
 
Incapable d'affronter Moscou, il a passé la perte de la Crimée sous silence et a préféré désigner le seul ennemi qui vaille : la tactique du terrorisme. Alors que des camps d'Al-Qaïda sont installés dans des pays sous occupation de l'Otan, voire membres de l'Otan, il a annoncé un vaste programme pour les combattre. Enfin, il a réitéré son soutien à « l'opposition syrienne » et promis qu'il ne manquerait pas de lui apporter de l'aide... lorsqu'il parviendra à obtenir l'aval du Congrès.
 
Le président Obama a prononcé, le 28 mai, un important discours précisant...

Il serait prématuré de tirer des conclusions trop hâtives à la simple découverte de cette information, pourtant, la seule lecture du titre original « Porochenko doute de la nécessité de l'association avec l'Union Européenne » met en lumière la possibilité d'un revirement de situation pour le moins inattendu !
 
Le nouveau président ukrainien fraîchement élu, Piotr Porochenko aurait-il enfin compris que le salut de son pays ne se trouve pas dans une alliance avec l'Union Européenne ? En tant qu'oligarque opportuniste averti à la tête de plusieurs milliards, les profonds changements géo-politiques et économiques en cours matérialisés par les récents accords commerciaux sino-russes ne lui ont sûrement pas échappé, d'autant plus que ces derniers ont été suivis par la création de l'Union écono...

Alors que je relayais hier une information selon laquelle un complot contre le président Maduro avait été révélé au grand jour, aujourd'hui les preuves tombent, impliquant une fois de plus les Etats-Unis, ce qui je pense n'est une surprise pour personne... Le veilleur
 
« Il faut nettoyer cette porcherie, en commençant par la tête, profiter du climat mondial avec l'Ukraine et maintenant la Thaïlande », ainsi s'exprime l'ex-députée Maria Corina Machado, héritière d'un grand groupe privé vénézuélien et dirigeante locale de l'extrême-droite, dans un des mails échangés en mai avec le politicien Diego Arria, l'avocat Gustavo Tarre et des fonctionnaires états-uniens, dont l'ambassadeur Kevin Whitaker, en poste à Bogota.
 
« C'est l'heure de faire des efforts, de procéder aux appels nécessaires e...

Obama a encore frappé : ses sbires demandent à la BNP de payer une amende de 10 milliards de dollars (environ 7,3 milliards d'euros), avec une menace de retrait de licence, soit la perte de 10% du chiffre d'affaires. Ah bon, la BNP a été condamnée, avec de vraies lois et après un procès équitable ? Non, chez les cow-boys (Territoire indien occupé, Amérique du Nord), on condamne sans procès.
 
Motif ? La BNP aurait violé pendant quatre ans l'embargo décrété contre Cuba, le Soudan et l'Iran. Quel tribunal a décidé de cet embargo contre ces Etats souverains ? Aucun : c'est encore Obama et ses sbires. Une zone de non-droit... Une association de malfaiteurs encravatés décident de ruiner des peuples, puis de ruiner une banque (française), ce sans loi, sans tribunal sans procès, et ça passe comm...