Catégorie « Evènements sociaux » - Abus & dérives de notre société (1171 résultats)

Au lendemain de l'annonce de l'ouverture d'une enquête judiciaire à son encontre (lien), la société d'ingénierie Amesys, filiale du groupe informatique français Bull, a contesté mardi 22 mai l'accusation de complicité de torture en Libye. Dans un communiqué, Amesys affirme son souhait de "pouvoir rapidement informer le magistrat instructeur de la réalité du dossier". La société ajoute qu'elle "tient à disposition tous les éléments qui seraient jugés nécessaires par le magistrat pour la parfaite compréhension des faits", sans toutefois détailler ces éléments.

L'information judiciaire a été ouverte à la suite du dépôt d'une plainte, en octobre, par la Fédération internationale des droits de l'homme et la Ligue des droits de l'homme. Selon les deux ONG, l'enquête a été confiée à une juge ...

Il y a quelques jours, le site web zataz.com montrait une vidéo diffusée par les Anonymous. Le film présentait les agissements de la police de Québec face aux étudiants manifestants, ainsi que de certains journalistes sur place. Bref, coups de matraques, de rangers et autres jets de gaz lacrymogéne ont été la seule réponse du gouvernement local pour répondre aux craintes des étudiants. Ces derniers s'inquiètent de la hausse des tarifs d'entrées à l'Université.

En seconde réponse à ses violences, les Anonymous viennent de lâcher une seconde menace à l'encontre des forces de l'ordre. Dans une communiqué de presse reçu à la rédaction de zataz.com, les Anonymous indiquent être "prêts aujourd'hui à répondre durement à la Police québécoise." Une réponse qui, à la vue des informations reçues,...

La scène est si incroyable que le «Miami Herald» n'a pu la décrire autrement qu'en faisant référence à Hannibal Lecter, le célèbre tueur cannibale des romans de Thomas Harris. Samedi dernier, sur la piste cyclable bordant une bretelle autoroutière de Miami, en Floride, un homme a été surpris alors qu'il dévorait le visage d'un autre homme.

L'agresseur et sa victime étaient nus, et selon un témoin interrogé par la chaîne de télévision WSVN, « l'homme le déchiquetait avec sa bouche ». « Je lui ai dit: "Dégage". Mais le mec s'est contenté de continuer à manger la chair de l'autre », a confié Larry Vega.

Averti par Vega, un policier s'est précipité sur la scène. Il a d'abord mis en garde l'agresseur, qui mâchait encore la chair de sa victime en grognant. Lorsque l'homme a fait mine de mordr...

D'après une news provenant du site infowars, il semblerait que le ministère de la Défense Américain ait demandé l'autorisation de déployer des troupes armées reservistes au sein du pays, pretextant ainsi pouvoir ainsi mobiliser ces derniers dans les rues en cas de catastrophes naturelles. Jusque la, le "Posse Comitatus Act" (lien) ne leur en donne pas le droit, mais si cela devait changer, le président obama aurait la voie libre pour militariser le pays tout entier, et pas seulement pour des raisons d'éventuelles catastrophes naturelles !
 
Etant au fait des tensions actuelles aux états-unis qui serait sur le point d'entrer en guerre face à la Syrie, ainsi que de la course à l'armement qui s'effectue en Russie face aux boucliers anti-missile, sans parler de l'économie Américaine en cours...

Depuis la parution, le 16 mai, de l'article du Washington Post sur un afflux d'armes aux forces d'opposition syriennes, le projet du gouvernement Obama d'une guerre par procuration contre la Syrie est devenu encore plus évident.
 
Le Post a dit que parvenait aux opposants « une quantité nettement plus importante d'armes plus puissantes, financée par les pays du Golfe persique [Arabie saoudite et Qatar] et coordonnée en partie par les Etats-Unis, » sur la base d'une perspective selon laquelle « l'expansion d'une confrontation armée était inévitable. »
 
L'Arabie saoudite et le Qatar ont envoyé des armes avec l'approbation de Washington qui jouit de « vastes contacts avec les forces d'opposition pour procurer aux pays du golfe des évaluations de la crédibilité des rebelles et de l'infrastruct...