Catégorie « Etat de la planète » - La santé de notre belle terre (739 résultats)

La ville de Long Beach en Californie porte plainte contre le géant Monsanto et l'accuse de contaminer les eaux,et pas avec n'importe quel produit, mais aux polychlorobiphényles (PCB). Pour information, les PCB sont toxiques, écotoxiques et reprotoxiques (perturbateurs endocriniens). Ce sont des polluants ubiquitaires et persistants (demi-vie de 94 jours à 2 700 ans selon les molécules) qui sont classés comme cancérogènes (wikipédia).

Cette information voit le jour alors que le groupe agro-chimio-alimentaire ainsi que pharmaceutique Bayer envisage d'engloutir Monsanto en ayant annoncé lundi 23 mai avoir fait une offre à 62 milliards de dollars (55 milliards d’euros) pour racheter le fabricant américain de semences OGM, en risquant ainsi de créer un monstre mondial des pesticides et des ...


Une nouvelle découverte archéologique vient d'être effectuée et conforte l'idée selon laquelle nos ancêtres sont plus âgés que ce qui est communément admis dans le milieu scientifique. Elle confirme également la théorie controversée d'après laquelle les humains ont cohabité avec d'anciennes espèces vivant à l'époque du tertiaire, aujourd'hui éteintes depuis très longtemps.

Ce constat vient s'ajouter à d'autres découvertes plus anciennes et spectaculaires, dérangeantes mêmes, puisqu'elles indiquent que Dinosaures et êtres humains auraient eux aussi coexisté. Les dogmes officiels sont une nouvelle fois mis à mal, et les avancées et découvertes scientifiques dans des domaines tels que l’archéologie, la paléontologie, la biologie ou encore la génétique, semblent semblent même aller à l'enc...

La nouvelle m'est parvenue de spaceweather le vendredi 13 de ce mois (sic), mais je n'avais pu la traduire faute de temps. Par chance, une adaptation en a été faite par le site La Terre du Futur que je salue au passage.

Cette information est importante, puisqu'elle démontre d'une part que le dogme scientifique officiel concernant les fluctuations du champ magnétique terrestre est en train de changer, et d'autre part car il est constaté que l'affaiblissement de ce dernier s'accélère.

Malgré tout, il subsiste à mes yeux des incohérences dans les discours des scientifiques qui, comme cela se produit souvent, persistent à ne pas vouloir réviser leurs chiffres malgré l'aveu d'une incompréhension dans un domaine encore mal appréhendé. Pour cet exemple, alors que ces scientifiques reconnaiss...


La situation qui était déjà plus que critique dans la région de l'Alberta s'aggrave de jour en jour, et les gigantesques incendies qui avaient récemment forcé une évacuation massive des habitants et ouvriers de Fort McMurray menacent maintenant directement les installations pétrolières des sables bitumineux.

Autant dire que si ces murs de flammes ne sont pas rapidement stoppés, nous allons assister à un « feu de joie » d'une ampleur rarement atteinte. L'article n'en fait pas mention, mais la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) a dépêché il y a 48 heures deux spécialistes à Fort McMurray pour évaluer les dangers nucléaires dans la région.

Ces derniers auraient pour but de « confirmer la sécurité radiologique des appareils autorisés qui se trouvent dans les zones touchées e...

Mise à jour : une autre forte secousse de magnitude 7,2 vient d'avoir lieu !!! (voir en bas de page).

Presque un mois jour pour jour après le puissant séisme de magnitude 7,8 qui avait frappé l'Équateur, faisant plus de 600 morts et près de 12.500 blessés, un nouveau tremblement de terre vient secouer le pays encore endeuillé...

Un séisme de magnitude 6,8, selon l'Institut de géophysique national, a secoué l’Équateur mercredi, un mois après un tremblement de terre de 7,8 qui avait fait environ 700 morts. L'institut américain USGS a fait état pour sa part d'une magnitude de 6,7. Le séisme, dont l'épicentre a été localisé à 14,7 km de profondeur près des côtes de l’Équateur dans la province de Manabi (ouest), déjà frappée par le tremblement de terre du 16 avril, s'est produit à 2h57 (7h...