Catégorie « Etat de la planète » - La santé de notre belle terre (739 résultats)

De nouvelles recherches à l'Université de Liverpool ont montré que les variations dans la longueur du jour terrestre sur des périodes d'une à 10 années sont causées par des processus dans le noyau.
 
La terre tourne une fois par jour, mais la durée de cette journée varie. Une année, il y a 300 millions d'années de cela, durait environ 450 jours et une journée durait environ 21 heures. À la suite du ralentissement de la rotation de la terre, la longueur du jour a augmenté. Cependant, la rotation de la terre sur son axe est affectée par un certain nombre d'autres facteurs - par exemple, la force du vent contre les chaînes de montagnes modifie la longueur de la journée de plus ou moins d'une milliseconde au cours d'une période d'un an.
 
Le professeur Richard Holme, de l'école des Sciences e...

Nous ne pouvons que recommander l'excellent livre de William Engdahl « OGM : Les semences de la destruction » qui est une solide étude sur le sujet des OGM et ce qu'il souligne dans cet entretien et ce que nous disons depuis longtemps également : la motivation essentielle des oligarques est le monopole.

Nous vivons depuis disons l'ère Reagan/Thatcher, une ère du capitalisme monopoliste renforcé au moyen des fadaises pseudo-scientifiques de tout poil, notamment celles du dogme du (néo) libéralisme économique, qui ne sont que des outils de contrôle monopolistes.
 
C'est du reste dans un environnement monopoliste qu'est rendu possible la pire des dictatures. Si nous ne faisons rien, nous y allons tout droit. C'est le but de l'oligarchie, ce à quoi ils rêvent depuis des lustres. Leur problème ...

En vingt ans, le nombre des papillons de prairie a diminué de moitié, une tendance confirmée par les observations en France.
 
Enchantée par Brassens, la chasse aux papillons va-t-elle glisser d'un romantisme désuet aux oubliettes de l'histoire ? L'étude publiée mardi par l'Agence européenne de l'environnement n'est guère encourageante. En vingt ans, le nombre de papillons de prairie aurait diminué de moitié.
 
« Un déclin particulièrement inquiétant » souligne l'agence, alors que les papillons sont aux avant-postes des tendances concernant tous les insectes terrestres et qu'un grand nombre d'entre eux comptent parmi les pollinisateurs, essentiels à la biodiversité. Sur 17 espèces recensées dans 19 pays, l'agence estime que huit d'entre elles déclinent, que deux sont à peu près stables et ...

C'est un classement dont notre pays se serait bien passé. A l'exception de l'Irlande, la dette publique de la Belgique est celle qui a le plus progressé en Europe au cours de ce premier trimestre. Le ratio dette/PIB a ainsi bondi de 4,7 % durant les trois premiers mois de 2013 pour atteindre 104,5 %, selon des données publiées par Eurostat.
 
Etalée sur un an, la progression de la dette belge (+ 2,6 %) est toutefois plus en ligne avec la moyenne européenne. Il n'empêche, le taux d'endettement belge reste le cinquième plus élevé en Europe derrière la Grèce, l'Italie, le Portugal et l'Irlande. Pour informations, les taux plus faibles se retrouvent en Estonie (10 %), en Bulgarie (18 %) et au Luxembourg (22,4 %).
 
Que s'est-il passé durant ces premiers mois de 2013 en Belgique pour expliquer ...

Après un récent article intitulé « Agent orange et Brevets sur le vivant : Monsanto se prend une claque au Vietnam et en Inde », information se voulant réjouissante vis à vis des déboires que rencontre le géant de l'extermination de la biodiversité, j'ai nommé Monsanto, voici que l'Italie à son tour se responsabilise et interdit la culture du maïs MON810, assénant ainsi un nouveau coup de massue au géan industriel ! Le veilleur
 
Le 12 juillet 2013, les ministres italiens de l'Agriculture (Nunzia De Girolamo), de la Santé (Beatrice Lorenzin, tous deux membres du parti de Berlusconi « le peuple de la liberté ») et de l'Environnement (Andrea Orlando, membre du Parti démocrate, classé généralement au centre-gauche) ont, par décret, interdit la culture du maïs génétiquement modifié MON810, po...