Catégorie « Etat de la planète » - La santé de notre belle terre (737 résultats)

Une marée rouge de 780 kilomètres carrés de superficie a été détectée dans les eaux au large de la ville de Rizhao, dans la province du Shandong (est), selon une annonce publiée samedi par l'Administration océanique d'Etat (AOE). Le bureau de l'AOE pour la mer de Chine septentrionale, situé dans la ville de Qingdao (Shandong), a indiqué que les échantillons d'algue prélevés dans ces eaux par un vaisseau de patrouille maritime n'ont révélé aucune trace de toxines.

Cette marée rouge est la première à être détectée cette année en mer de Chine orientale et en mer Jaune. Selon l'annonce de l'AOE, cette marée rouge est due à une prolifération de l'algue Noctiluca scintillans.

Bien qu'elle soit non toxique, cette algue peut s'attacher aux branchies des poissons et suffoquer ces derniers. La ...

Jusqu'à récemment, s'il était obligatoire d'indiquer la présence d'Organismes Génétiquement Modifiés (OGM) dans les produits alimentaires, rien n'obligeait les fabricants à spécifier si les animaux fournissant la viande, les produits laitiers ou les ?ufs étaient nourris aux OGM. En outre, la réglementation française interdisait les rares filières sans OGM à le mentionner sur leurs emballages. En ce sens, la parution au Journal Officiel du décret relatif à la nouvelle mention « sans OGM », le 31 janvier 2012, marque une réelle avancée. Pour l'association de protection des consommateurs Que Choisir, l'impuissance des consommateurs non informés à privilégier les produits sans OGM a largement favorisé le développement exponentiel du soja OGM au cours de la décennie passée. A l'heure actuell...

Par un savant tour de passe-passe, le géant Monsanto, à l'instar d'autres multinationales semencières, s'est approprié la réglementation brésilienne, imposant aux agriculteurs des redevances sur les semences génétiquement modifiées (GM) commercialisées. De fait, au Brésil, les agriculteurs doivent s'acquitter de royalties non seulement sur les semences achetées mais également sur les semences conservées lors des précédentes récoltes. Dès lors, pour Monsanto, l'enjeu se joue au niveau du statut accordé aux semences GM. Or, si jusqu'alors la firme était parvenue à introduire ses produits dans le système brésilien, notamment grâce à de petits arrangements avec les producteurs et les négociants, une récente décision judiciaire a bouleversé ces petits accommodements.

Selon l'association Inf...

Pour la première fois une orque mâle adulte blanche a été vue dans la plus grande réserve marine de Russie (autour des Commander Islands, en Russie Orientale), sa nageoire dorsale de 2 mètres de haut lui a valu le nom de Iceberg.

Sa couleur est probablement due au fait qu'il soit albinos, ce qui rendrait cette découverte encore plus remarquable car ces créatures sont réputées pour leur système immunitaire plus faible. Cependant, si Iceberg est le premier adulte entièrement blanc observé, de jeunes mammifères marins albinos, tels que des orques mais aussi des baleines ont déjà été aperçus. Pour Erich Hoyt, codirecteur du FEROP (1) et chercheur au Whale and Dolphin Conservation, c'est un symbole de tout ce qu'il y a de pur, de sauvage et d'excitant à découvrir dans l'océan.

La découverte ...

Chacun sait bien que cycliquement les étés sont plus chauds que les précédents et que l'on assiste alors à ce que l'on nomme une "année des méduses", tant redoutée des plaisanciers et des pêcheurs.

Il semblerait qu'au Japon, il faille s'attendre à un printemps-été chaud, et partant à de très gros insectes. Du coup, peuvent déjà en ce début mai, se rencontrer en plein Tokyo de ces frelons géants, véritables Terminators pour les guêpes et les abeilles, monstres volants du monde insectoïde qui tient plus en carrure de la gambas que de la petite Maya.

Jugez-en d'ailleurs par vous-même grâce à ce cadavre de frelon géant trouvé ce jour à seulement quatre stations du métro du Kilomètre 0 de la capitale du Japon. On le constate de visu, le frelon en question est bien plus grand encore qu'une cl...