Catégorie « Etat de la planète » - La santé de notre belle terre (739 résultats)

C'est une histoire tellement incroyable qu'il vaut mieux commencer par donner les faits tels que les a rapportés, lundi 28 mai, le News & Observer, journal implanté en Caroline du Nord (lien). Les autorités fédérales américaines ayant estimé qu'en raison de leur relief peu élevé, les côtes de cet Etat étaient vulnérables face à la montée du niveau de l'océan due au réchauffement climatique, il a été demandé à une commission scientifique d'évaluer les risques. Son rapport, rendu à la Commission des ressources côtières de Caroline du Nord, a expliqué qu'il fallait s'attendre à une montée des eaux d'un mètre d'ici à la fin du siècle, avec pour corollaire quelque 5000 kilomètres carrés de terres passant dans la catégorie des zones inondées ou inondables. Ce qui signifie, en clair, des consé...

Un nouveau record d'émissions de gaz à effet de serre a encore été battu en 2011. Plusieurs instituts de recherche annoncent un réchauffement de plus de 3,5 °C d'ici à la fin du siècle. Malgré cela, de nouvelles négociations climatiques viennent de se terminer, dans l'indifférence générale, à Bonn. Toujours pas d'accord en vue. Les États continuent de se renvoyer la balle, le marché du carbone est en pleine déconfiture, et les promesses des grandes négociations tombent dans l'oubli. Le chaos climatique, lui, n'attend pas.
 
À croire que les sécheresses en Australie et en Afrique, les inondations au Pakistan et en Thaïlande, les feux de forêt en Russie, la montée des eaux qui menace les îles du Pacifique, le changement des saisons des pluies dans les Andes ou en Asie du Sud-Est ne suffisen...

Le séisme et le tsunami du 11 mars 2011 au Japon ont provoqué de fortes perturbations dans la partie supérieure de l'atmosphère, selon la Nasa. Les vagues d'énergie dégagées par les deux phénomènes qui ont dévasté le nord-est du Japon ont pénétré dans la ionosphère, la partie supérieure de l'atmosphère qui s'étend de 80 à 805 km au-dessus de la surface de la Terre.
 
Dans la ionosphère, le rayonnement ultraviolet du soleil brise les molécules et crée un nuage d'ions et électrons. Des images diffusées par l'agence spatiale américaine montrent que le mouvement des électrons, détecté par les signaux GPS entre les satellites et les récepteurs terrestres, réagit en écho au séisme et au tsunami.
 
Les scientifiques avaient déjà observé ce phénomène lors de tsunamis aux Samoa en 2009 et au Chili e...

Selon un rapport du Conseil de Défense des Ressources Naturelles des Etats-Unis, la recrudescence des vagues de chaleur et des canicules liées au changement climatique pourrait être responsable de 150.000 décès supplémentaires au cours du siècle dans les grandes villes américaines si aucune mesure n'est prise pour réduire les émissions de dioxyde de carbone et améliorer les services d'urgence.
 
Les trois villes qui auront les taux de mortalité les plus élevés à cause de la chaleur seront Louisville, avec 19 000 victimes prévues d'ici 2099, Détroit avec 17 900 et Cleveland avec 16 600 victimes. Des milliers de décès supplémentaires liés à la chaleur sont également prévus d'ici la fin du siècle à Baltimore, Boston, Chicago, Columbus, Denvers, Los Angeles, Minneapolis, Pittsburgh, Providenc...

La presse ne relaye pas souvent les phénomènes dont les scientifiques non aucune explication logique à fournir au public, et qui affectent sévèrement les paysages de notre planète. En dehors d'inondations d'éruptions volcaniques et de séismes, très rares sont les autres phénomènes, faisant l'objet d'articles. En voici un « tout petit » aperçu à travers le monde, mais ce sont les plus significatifs, ceux qui démontrent sans détours que notre coquille d'oeuf est en pleine restructuration. Fausse est la rumeur selon laquelle notre planète gonflerait.
 
Les phénomènes dont il est question ci-après, ne sont relatés qu'au travers de publications scientifiques spécialisées et dans les échanges du même ordre entre les chercheurs eux-mêmes. Ce n'est qu'à l'occasion de fuites rares, qu'ils se retro...