Catégorie « Etat de la planète » - La santé de notre belle terre (737 résultats)

L'éruption du Tungurahua continue. Ce matin, un panache de cendres hauteur augmentait à 32.000 pieds (environ 10 km) d'altitude et dérive à l'Ouest. Une légère diminution de tremblements est visible sur les dernières sismogrammes.
 
Jusqu'à présent, les effets de l'éruption ont été limités à la chute de cendres. Dans le canton Quero, la chute de cendres a endommagé plus de 5.000 hectares de cultures végétales et touché environ 2.000 familles au cours des derniers jours.
 
En attendant, des scientifiques de l'Observatoire ont fait un survol du volcan et posté une mise à jour intéressante pour les 20-21 août :
 
« Le volcan émet une colonne d'éruption constante, associée à des explosions, qui atteint une hauteur maximale de 5 km et d'une hauteur moyenne de 1,5 km au-dessus du cratère, avec une ...

Mauvaise nouvelle pour la planète. Cette année, il n'aura fallu que 234 jours à l'humanité pour consommer toutes les ressources naturelles que la Terre peut produire en un an. Nous avons atteint, mercredi 22 août, le « Global Overshoot Day », le « jour du dépassement ». En d'autres termes, nous vivrons à crédit jusqu'à la fin de l'année.
 
« L'heure du bilan a sonné », estime l'organisation non gouvernementale Global Footprint Network (GFN), qui calcule chaque année cette empreinte écologique. Le processus d'épuisement des ressources naturelles s'accélère : le « jour du dépassement » intervient cette année trente-six jours plus tôt qu'en 2011. En 2005, la limite fut atteinte un 20 octobre ; en 2000, c'était un 1er novembre.
 
Depuis 2003, les experts de GFN évaluent la quantité de ressource...

Ne le lisez pas trop fort, ça risquerait de s'ébruiter : En catimini, en février 2011, le ministère de la Santé a décidé de multiplier par 5 la concentration maximale autorisée pour les pesticides dans l'eau du robinet. Désormais à consommer avec modération...
 
C'est l'association Générations Futures, ONG spécialisée dans la question des pesticides, qui a levé le lièvre le 7 février 2012, dans une indifférence médiatique totale.
 
Depuis 1998, un avis du Conseil Supérieur d'Hygiène Publique de France (CSHPF) tenait lieu de réglementation. Dans une transposition quelque peu olé-olé de la directive européenne 98/83, le CSHPF avait en effet décidé que l'eau ne devait « pas être utilisée, ni pour la boisson, ni pour la préparation des aliments » si un pesticide s'y trouvait à une quantité supé...

Quand les scientifiques font face à une découverte dérangeante qui remet en cause toutes leurs théories, acceptées depuis longtemps par tout le monde et leur servant de référence, que croyez vous qu'ils fassent ? Ils cachent et démentent avec vigueur ! Et si l'on vous révèlait maintenant que Darwin s'est planté avec sa théorie de l'évolution, que l'homme existe depuis des dizaines de milliers d'années et que des preuves existent...

Piri Reis et les cartes de l'impossible

En 1929, on retrouve à Constantinople une carte incomplète, datée de 1513. Cette carte représente l'Amérique du Sud et l'Afrique sur des longitudes relatives correctes. Cette exactitude est pourtant impossible car au XVIe siècle les connaissances cartographiques étaient minimes.

Notamment, on ne savait pas calculer les...

Un niveau record de radioactivité a été détecté sur des lottes au large des côtes japonaises (nord-est) à hauteur de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi accidentée, a indiqué mardi l'opérateur Tokyo Electric Power Co (TEPCO).
 
Les poissons pêchés le 1er août, à 20 km de distance de la centrale nucléaire, puis soumis à des tests scientifiques ont révélé un niveau de 25.800 becquerels de caesium par kg, a annoncé TEPCO, soit un niveau 258 fois plus élevé que la limite fixée par le gouvernement dans l'alimentation. Le précédent record de radioactivité, soit 18.700 becquerels de caesium par kg, avait été enregistré à l'occasion de mesures pratiquées sur des saumons au large de Fukushima, selon l'Agence nationale des Pêcheries.
 
TEPCO estime que les lottes ont dû se nourrir dans les zon...