Catégorie « Etat de la planète » - La santé de notre belle terre (737 résultats)


C'était à prévoir, les bénéfices du géant Monsanto sont à la baisse, et cette tendance devrait théoriquement s'accentuer pour les mois/années à venir... Théoriquement, car si en effet de nombreux facteurs sont responsables de cette baisse notoire de profits, ne perdons pas de vue que le lobby de l'agro-alimentaire a le bras long et peut encore nous réserver certaines surprises.

Tout comme les organismes banquiers ainsi que pharmaceutiques, le business faramineux de l'agro-alimentaire bénéficie d'une protection gouvernementale à peine dissimulée, et les pressions qu'exercent ses représentants auprès de la commission européenne de Bruxelles leur ouvre de nombreuses portes, à l'image de la récente affaire de blanchiment du glyphosate cancérigène de Monsanto par Bruxelles.

Certains d'entr...


Le pôle Nord s'éloigne de Montréal et semble se déplacer désormais vers l'Angleterre... Il s'agit d'une information récente selon laquelle le « réchauffement climatique » serait responsable d'un basculement des pôles géographiques de la Terre, rien que ça !

Cette information a depuis été reprise par de nombreux confrères alternatifs, y alliant parfois confusion en faisant référence à une inversion des pôles magnétiques, inversion qui, bien que son existence soit unanimement constatée et semble généralement occultée, n'est pas de mise ici. Il faut dire que l'article original est assez flou sur ce point, ne le citant pas littéralement dans le texte, mais y faisant une petite référence, je cite :

À partir de données sur le pôle magnétique datant de 1899, M. Adhikari et un collègue ont ca...

Les modèles alarmistes du GIEC concernant la fonte glaciaire du Groenland viennent une nouvelle fois de prendre du plomb dans l'aile.

Bien que l'organisme scientifique gouvernemental n'ait de cesse d'incriminer un réchauffement climatique pour justifier leurs observations impliquant une fonte des glaciers - et plus particulièrement celle de la calotte glaciaire du Groenland -, une nouvelle étude vient mettre à mal leurs théories à ce sujet.

Il n'est pas question ici de calculs mathématiques complexes et difficiles à appréhender du commun des mortels pour comprendre quel est le coupable de cette fonte. Reste à savoir comment les scientifiques du GIEC vont réagir face à cette découverte. Vont-ils l'inclure dans leurs modèles climatiques ou bien tout bonnement censurer l'information déran...

Alors que de récentes études de chercheurs australiens alertent que 99% des échantillons de coraux étudiés dans la grande barrière de corail dénotent les traces d'un blanchissement annonçant leur prochaine mort, des autorisations d'exploitation minière viennent d'être accordées à un groupe industriel malgré les dangers évidents.

Ce deuxième « poumon » de la planète pour son apport en oxygène, et qui rappelons le, est un patrimoine mondial sous l'égide de l'Unesco depuis 1981, avait réussi à échapper à la menace du lobby du gaz de schiste en 2013. Toujours sous des prétextes énergétiques, c'est au tour du charbon de menacer cette fois la grande barrière de disparition.

Nous constatons une fois de plus qu'au sein du système consumériste dans lequel nous vivons, tout à un prix, et celui ...


Avant toute chose, je précise au vu des dates de publication des sources concernées qu'il ne s'agit pas d'un poisson d'avril. Cette précision étant faite, je tiens à ajouter que je ne suis pas un défenseur de théories relatant des apocalypses attribuées aux hypothétiques Nibiru, Tychée ou Némésis.

La question n'est pas de nier leur existence, pas plus que de l'affirmer, mais seulement de se baser sur des observations concrètes et non sur des légendes issues des interprétations liées à la disparition d'un ancien peuple auquel certains attribuent tout et n'importe quoi.

Cette mise au point étant faite, cette découverte déjà évoquée par des astronomes espagnols en 2014, peut en effet apporter la lumière sur les causes d'extinctions massives survenues dans un passé lointain de notre planè...