Recherche du mot clé « volcan Tongariro » (3 résultats)

Mardi 7 Août 2012 avait lieu l'éruption du volcan Tongariro, un volcan qui dormait depuis plus d'un siècle (voir Nouvelle-zélande : le traffic aérien perturbé par l'éruption du volcan Tongariro). Le lendemain, les vulcanologues néo-zélandais ont annoncé que le volcan de White Island montrait des signes inhabituels d'activité.
 
En effet, une caméra installée dans le cratère du volcan a enregistré une micro-éruption, sans lien avec celle du mont Tongariro. "La caméra dans le cratère semblait maculée de boue et de cendre ce matin, ce qui indique qu'il s'agit d'une sorte de rot", a ainsi déclaré à l'AFP Craig Miller, vulcanologue à l'institut de sismologie néo-zélandais GNS Science.
 
Apres le Mt Tongariro et le White Island qui ont éclaté la semaine dernière, le Monowai entre à son tour en ér...

L'éruption de cendres d'un volcan qui dormait depuis plus d'un siècle a fortement perturbé le ciel de Nouvelle-Zélande mardi, des dizaines d'avions étant cloués au sol.
 
Le mont Tongariro, situé sur l'île du Nord, est entré en éruption peu avant minuit, montrant pour la première fois une activité significative depuis 1897, a annoncé l'agence de sismologie néo-zélandaise GSN Science.
 
Selon la Défense civile, l'éruption n'a pas entraîné de coulée de lave mais a produit un nuage de cendres qui s'étirait jusqu'à 6.000 mètres d'altitude, entraînant l'annulation de dizaines de vols intérieurs. Les vols internationaux ne sont en revanche pas concernés.
 
"C'était comme le tonnerre et la foudre et des feux d'artifice. C'était spectaculaire", a témoigné un habitant du massif du Tongariro, David Ben...

Un seime de magnitude 5.8 peu profond a secoué la côte Est de l'île du Nord en Nouvelle Zélande.
 
L'épicentre était situé à 179 kms au NE de la ville de Gisborne (population 34.274 habitants) et à 318 km à l'E de la ville de Tauranga (population 110 338 habitants) au point géographique exact: 37,755 ° S, 179.677 ° E. Il s'est déclenché à 4:54 UTC à une profondeur de 12 km. Il a été ressenti aussi loin que dans les villes de Whakatane, Opotiki et Wairoa, les habitants n'ont signalé aucun dommage.
 
Il fait suite à une série de petits tremblements de terre ayant touchés l'île du Nord ces derniers jours et qui a eu pour première conséquence l'élévation du niveau d'alerte du volcan Mont Tongariro Hier. Le volcanologue Brad Scott, du GNS science, expliquait hier qu'une activité souterraine acc...