Recherche du mot clé « vitesse de rotation » (7 résultats)

De nos jours, et bien que ces découvertes ne soient plus d'actualité, la science peine toujours à apporter une explication cohérente au très étrange « mystère des mammouths gelés » découverts en Sibérie, dont certains retrouvés presque intacts, parfois même figés alors qu'ils étaient en train de s'alimenter.

Si la « théorie de la surfusion » semble être à l'heure actuelle admise par certains, elle ne peut selon moi s'appliquer qu'à un nombre limité d'individus piégés et ne peut apporter une explication convaincante au vu du nombre de mammouths découverts et de leur répartition sur une zone importante.

Évidemment, d'autres théories parfois pour le moins farfelues ont vu le jour. Pour certains, les mammouths sont des animaux qui habitent actuellement l'intérieur de la Terre et gèlent su...

Une nouvelle découverte vient d'être faite, et qui pourrait révolutionner les systèmes d'alerte sismique actuels. Après 5 années d'étude sur le tremblement de Terre dévastateur de magnitude de 9.0 survenu le 11 mars 2011 au Japon (Fukushima), des scientifiques ont détecté la présence de modifications de la gravité terrestre liés au séisme, et qui pourraient à terme être détectées bien avant les ondes sismiques.

Une fois au point et mis en application, même si cela ne permet pas - ce qui serait l'idéal - d'anticiper l'arrivée d'un séisme, ce procédé pourra grandement améliorer les systèmes d'alerte, et donc contribuer à sauver de ombreuses vies. En effet, la détection actuelle est basée sur la perception d'ondes sismiques comparables aux rides formées à la surface d'un lac, et qui se dé...

Un peu à l'image de notre toute petite Lune qui influe sans conteste sur les marées terrestres, et donc indirectement sur la tectonique de notre planète, les objets les plus proches et massifs du système solaire seraient directement liés aux cycles solaires, qui influent à leur tour sur les températures et le climat de notre belle bleue.

Cette nouvelle découverte devrait ravir les tenants de la théorie d'un « univers connecté », bien qu'il soit à première vue question ici d'un couplage mécanique, et non électro-magnétique, mais gageons que ce nouveau pas pourrait entraîner de nouvelles découvertes à venir qui pourraient encore nous surprendre.

Le Veilleur

Découverte : Les cycles solaires dépendraient en partie de la Terre !

Qui l'eut cru ? La Terre, avec Vénus et Jupiter, serait responsable...

Peu le savent mais l'effet Yarkovsky représente une menace pour les astéroïdes orbitant prés du Soleil. Ainsi il apparait difficile de prévenir d'un risque de collision concernant tout objet orbitant prés du soleil !

L'effet Yarkovsky, du nom de l'ingénieur Russe ayant prédit son existence, Ivan Osipovich Yarkovsky (1844-1902), est causé initialement par les différences de température à la surface d'un corps en rotation éclairé par une source lumineuse, comme le Soleil. La quantité de lumière émise par le corps se refroidissant n'étant pas la même sur toute sa surface, cela provoque alors une modification du mouvement de ce corps.

L'effet Yarkovsky se manifeste par une force de radiation thermique qui change le demi-grand axe a d'un astéroïde en fonction de son moment cinétique, de son...


Un puissant séisme de magnitude 7,7 s'est produit mardi matin en mer d'Okhotsk, dans l'Extrême-Orient russe, n'entraînant aucune alerte au tsunami, ont annoncé les météorologues américains et japonais.
 
Le séisme, enregistré à 4h59 heure de Paris, a été localisé à 158 km à l'est de Poronaysk, ville portuaire de l'île russe de Sakhaline, et à une profondeur de 625 km, a précisé l'Institut géophysique américain (USGS).
 
L'agence météorologique japonaise a pour sa part indiqué que la secousse avait été ressentie dans l'île d'Hokkaido (nord de l'archipel). Le centre d'alerte au tsunami dans le Pacifique a de son côté indiqué qu'aucun tsunami destructeur n'était à craindre.
 
A titre d'information, la mer d'Okhotsk est liée à la plaque tectonique du même nom, qui est en contact avec les plaques...