Recherche du mot clé « vitamine C » (3 résultats)

Vous qui pensez échapper à la malbouffe et donc forcément manger sainement en consommant « Bio », vous risquez de tomber de haut en apprenant la triste réalité de cet autre business des lobbies de l'agroalimentaire.

Si vous faites partie des éclairés (ou chanceux) qui achètent leurs aliments en circuit court auprès des petits producteurs locaux, vous n'êtes probablement que peu ou pas affectés par le sujet. Si par contre en bon consommateur que vous êtes, vous pensez être à l'abri en faisant confiance à la petite étiquette verte apposée sur l'emballage, c'est une autre histoire...

Dites-vous bien que ceux qui décident pour vous des normes à respecter pour mériter l'autorisation du label « Bio » sur un produit sont à la Commission européenne de Bruxelles, la ou ces mêmes « experts » fi...

Des consommateurs meurent aujourd'hui en partie parce qu'ils continuent de manger des aliments morts tués par les fours à micro-ondes. Ils prennent un morceau parfaitement sain, chargé de vitamines et d'éléments nutritionnels, puis les irradient dans le micro-onde et détruisent presque tout son côté nutritif.

Les humains sont les seuls animaux de la planète à détruire la valeur nutritionnelle de leur nourriture avant de la manger. Tous les autres animaux consomment la nourriture à son état naturel, non transformé, mais les humains courent en fait des risques pour rendre les aliments moins riches au plan nutritionnel avant leur consommation. Pas étonnant qu'ils soient les mammifères affligés de la plus mauvaise santé de la planète...
 
En Russie, les fours à micro-ondes ont été interdits en...

Le cas d'Alan Smith est particulièrement exemplaire parce qu'il démontre tout simplement que les atteintes continuelles au pluralisme thérapeutique un peu partout dans le monde coûtent des vies au jour le jour.
 
Alan Smith ne doit ainsi sa vie qu'à l'insistance de sa propre famille qui a pu ainsi infléchir l'obstination incompréhensible du personnel soignant de l'hôpital où il était, qui ne voulait tout simplement PAS lui administrer de la vitamine C intraveineuse, en dépit d'évidences scientifiques très solides de son utilité!
 
Alan Smith est un fermier néo-zélandais qui était atteint de grippe (porcine), d'une pneumonie avancée, d'une leucémie et d'un scorbut (déficience ultime en vitamine C). Il saignait du nez, de la bouche et des intestins. Son état (coma) était jugé désespéré et les...