Recherche du mot clé « visible en plein jour » (3 résultats)

De nos jours, et bien que ces découvertes ne soient plus d'actualité, la science peine toujours à apporter une explication cohérente au très étrange « mystère des mammouths gelés » découverts en Sibérie, dont certains retrouvés presque intacts, parfois même figés alors qu'ils étaient en train de s'alimenter.

Si la « théorie de la surfusion » semble être à l'heure actuelle admise par certains, elle ne peut selon moi s'appliquer qu'à un nombre limité d'individus piégés et ne peut apporter une explication convaincante au vu du nombre de mammouths découverts et de leur répartition sur une zone importante.

Évidemment, d'autres théories parfois pour le moins farfelues ont vu le jour. Pour certains, les mammouths sont des animaux qui habitent actuellement l'intérieur de la Terre et gèlent su...

Encore un article sur la comète ISON, cette fois il est suggéré qu'elle pourra être vue en  pleine journée et qu'il faudra se protéger les yeux pour l'observer. Autant dire que cette prétendue comète pourrait s'avérer aussi éblouissante qu'un second soleil. Hallucinant !
 
En novembre 2013, l'hémisphère Nord de notre planète pourrait bien admirer la comète la plus brillante jamais vue. Découverte en septembre 2012 par deux astronomes russes, l'astre répond au nom de C/2012 S1, ou ISON. Pour le moment, la comète, aux abords de Jupiter, poursuit sa route, chemin faisant, vers la Terre. Selon les scientifiques, ISON devrait frôler le soleil aux alentours de novembre 2013.
 
Ce positionnement aurait ainsi pour conséquence de dégazer la comète, l'astre étant composé essentiellement de glace. Ain...

Si elle ne se désintègre pas en vol, la comète ISON passera à moins de 2 millions de kilomètres du Soleil fin novembre 2013 et pourrait être visible en plein jour dans l'hémisphère nord.

La comète ISON est encore invisible à l'oeil nu
 
Une comète découverte à Kislovodsk, en Russie (lien), le 21 septembre, plonge droit sur le Soleil. Baptisée ISON (1) par ses découvreurs russe, Artyom Novichonok, et biélorusse, Vitali Nevski, elle est actuellement située à proximité de l'orbite de Jupiter. Elle devrait frôler notre étoile à moins de 2 millions de kilomètre (soit un centième environ de la distance Terre-Soleil) en novembre 2013. Lors de ce passage, cette boule de roche et de glace se vaporiserait alors en partie, laissant derrière elle une magnifique traînée lumineuse, la fameuse « queue »,...