Recherche du mot clé « violences policières » (7 résultats)


Le gouvernement aurait-il peur de ne pouvoir respecter les plans d'austérité imposés par Bruxelles, et ainsi révéler son impuissance à asservir les « sans dents » ? C'est ce que semblent révéler les choix éhontés de l'Élysée qui consistent aussi bien à vous mentir sur l'ampleur des grèves en cours, qu'à tenter de décrédibiliser les motivations de ce mouvement et des ouvriers qui y participent.

Comme cela est habituellement le cas en de telles circonstances, les médias officiels qui faisaient récemment leur « Une » des nombreux mouvements et manifestations combattants la loi El Khomri deviennent soudainement silencieux, saisissant l'opportunité inespérée des villes inondées et autres actualités footballistiques pour opérer leur diversion. Les actionnaires et propriétaires de ces médias ...


Bien que le qualificatif « pourri » soit à mes yeux nettement en dessous de la vérité, j'ai été séduit ce matin à la lecture du texte qui suit, et que l'auteur désigne comme un billet d'humeur sans aucune prétention. Ce billet, depuis devenu viral sur les réseaux sociaux, provient de la plume de Julien Salingue, docteur en Science politique et spécialiste de la question palestinienne.

Il y résume ce qui se passe dans le « pays des droits de l’homme » dans un contexte pour le moins intéressant ou il décrit la situation générale en France auprès de certains habitants d'Amérique latine dont les blessures issues d'une dictature vécue ne sont toujours pas totalement refermées. Qui mieux que ces personnes sont à même de juger avec objectivité les signes avant-coureurs d'une dictature en deveni...

Voici une information assez inattendue délivrée dans un contexte ou la police est pointée du doigt de manière récurrente pour un usage de violence abusive. Il est sûrement trop tôt pour s'emballer, mais le contenu de ce texte pourrait bien réveiller en vous une lueur d'espoir qui fait cruellement défaut en cette période ou notre avenir s'assombrit jour après jour.

La police nationale commencerait-elle enfin à ouvrir les yeux et à comprendre qu'elle est instrumentalisée à outrance pour les intérêts d'une élite corrompue et contre ceux qu'ils sont censés défendre ? L'utilisation dans ce communiqué du syndicat CGT de la police de la phrase « La police avec nous ! Plus qu’un slogan, une possibilité », en arriverait presque à me faire verser une larme de joie !

Il est même fait allusion au...


Que les choses soient bien claires, il n'est pas question d'encourager ou même tolérer les groupes de casseurs infiltrés dans de nombreuses manifestations, qu'il s'agisse de pseudos anarchistes en mal de sensations, ou encore - ce qui semble être en voie de généralisation -, de policiers « mandatés » afin de décrédibiliser tout mouvement populaire aux yeux des badauds.

Je ne met aucunement en doute le fait que de nombreux représentants des forces de l'ordre soient encore respectueux des règles et n'approuvent pas cette débauche de violence qui ne symbolise nullement les raisons de leur engagement, mais il en est encore bien trop qui obéissent à des directives douteuses, et aussi certains qui ne semblent même pas dissimuler leur jubilation lors d'un bon « tabassage en règle » !

Je n'ai auc...

Des cris, des coups. Une interpellation policière « musclée » dans le métro parisien. Un photographe qui tente de prendre des images de la scène. Et se retrouve menacé, insulté, saisi violemment par les forces de l'ordre. Bilan : 3 jours d'interruption de travail. Au commissariat, les policiers tentent de le dissuader de porter plainte. Dans la France d'après Sarkozy, mettra-t-on fin un jour à l'augmentation des violences policières ?
 
Maonghe Mbaitjongue est photographe professionnel. À 0h50, dans la nuit du 8 au 9 novembre, il se presse à la gare de Chatelet-Les-Halles pour ne pas rater le dernier RER B qui doit le ramener chez lui, à Cachan. Au détour d'un couloir, il entend des cris.
 
« Je n'ai eu qu'un réflexe de citoyen : si j'entends des cris, je me dirige vers là d'où ils viennen...