Recherche du mot clé « veto » (27 résultats)

Il faut avouer que les récentes actualités de la scène, ou plutôt du théâtre géopolitique sont assez inquiétantes, et laissent entrevoir une possible escalade de l'habituelle narrative belliqueuse des États-Unis. Ces évènements agressifs et en violation avec le droit international, sous couvert d'une lutte se voulant combattre l'état islamique selon Washington et son nouveau président Trump, ne sont en fait selon moi qu'une tentative visant à atteindre plusieurs objectifs.

Nous avons en premier lieu un Trump qui, en totale contradiction avec ses premiers discours, tient à légitimer son autorité de chef de guerre d'une puissance hégémonique, et qui pour cela n'hésite pas à utiliser ses « nouveaux jouets » les plus puissants, à l'image de la démesure architecturale de ses énormes buildin...

Notre guignol national François Hollande, non content d'entrainer le pays dans un gouffre abyssal au nom de sa prétendue « ennemie de toujours », la finance mondiale, et discrètement satisfait de ses alliances guerrières passées avec des groupes terroristes qui ont déjà mis le pays à feu et à sang, prétend désormais avec arrogance faire mettre genou à terre au petit Poutine. Rien que ça !

Alors que Vladimir Poutine devait se rendre en visite à Paris dans quelques jours pour inaugurer l'église orthodoxe qui vient d'être terminée, François Hollande déclare « inacceptable » le soutien de Moscou au régime de Bachar el-Assad et laisse entendre qu’il se posait la question de sa rencontre avec Poutine.

Je vais sans doute recevoir Vladimir Poutine, je me suis posé la question, dit le président fr...


Retour de bâton : ʁə.tuʁ də bɑ.tɔ̃ masculin - 1. Conséquence désagréable et inattendue d’une erreur passée. 2. (Par extension) Désagrément pouvant être perçu comme une punition du sort pour de mauvaises actions passées. (wiktionary)

Car c'est bien de cela dont il est question, puisqu'une loi vient d'être votée, autorisant les citoyens américains à poursuivre en justice l'Arabie Saoudite pour leur implication dans les attentats du 11 septembre 2001. Si cette décision est positive pour une partie de la population américaine, elle l'est beaucoup moins pour Barack Obama, qui se trouve confronté entre protéger ses alliés saoudiens en apposant son véto et se mettre à dos tout le pays, ou laisser faire et subir la colère des Seoud qui menacent de se débarrasser de tous leurs avoirs en dollar,...


Si vous aussi êtes épouvantés par les droits ôtés aux salarié(e)s, ou plutôt les pouvoirs donnés au patronat par la nouvelle Loi travail unanimement rejetée par le peuple de France, mais aussi de Belgique, la perspective de l'accord commercial TISA (Trade in services agreement) assorti au traité commercial transatlantique (TAFTA) made in USA va probablement provoquer chez vous de fortes nausées !

Ne vous y trompez pas, le retour en arrière qui nous est imposé par la Loi Travail est, ou sera généralisée en Union Européenne, et ne sert qu'à préparer le terrain aux futurs accords commerciaux de libre échange qui eux aussi nous seront imposés. C'est donc bien le fameux « Nouvel Ordre Mondial » si souvent tourné en dérision par l'ensemble de la sphère bien pensante qui est sur le point d'abou...

Vous qui pensez échapper à la malbouffe et donc forcément manger sainement en consommant « Bio », vous risquez de tomber de haut en apprenant la triste réalité de cet autre business des lobbies de l'agroalimentaire.

Si vous faites partie des éclairés (ou chanceux) qui achètent leurs aliments en circuit court auprès des petits producteurs locaux, vous n'êtes probablement que peu ou pas affectés par le sujet. Si par contre en bon consommateur que vous êtes, vous pensez être à l'abri en faisant confiance à la petite étiquette verte apposée sur l'emballage, c'est une autre histoire...

Dites-vous bien que ceux qui décident pour vous des normes à respecter pour mériter l'autorisation du label « Bio » sur un produit sont à la Commission européenne de Bruxelles, la ou ces mêmes « experts » fi...