Recherche du mot clé « urgence » (207 résultats)


Le « Patriot Act » américain, que Wikipédia définit comme une « Loi pour unir et renforcer l'Amérique en fournissant les outils appropriés pour déceler et contrer le terrorisme », est sur le point de voir naître insidieusement son équivalent en France, avec tous les abus et dérives qu'une telle loi rend possible.

Ce nouveau projet de loi présenté par le nouveau 1er ministre Edouard Philippe n'est autre qu'un clone de l'état d'urgence que nous subissons depuis le 14 novembre 2015 suite à l'attentat du Bataclan à Paris, et qui après avoir été renouvelé à l'envi sous le règne Hollande, devait prendre fin le 15 juillet 2017, avant d'être une fois encore prolongée jusqu'au 1er novembre 2017 par le gouvernement Macron suite à l'attentat de Manchester.

Aussi opportun pour ce gouvernement qu'il l...

[EDIT] Rectification à propos d'une erreur concernant une citation d'un homonyme de Mr Laurent Mauduit (voir plus bas).

Après les multiples divertissements - parfois drolesques, parfois pitoyables - que nous ont fournis récemment les prétendant(e)s au trône présidentiel, les résultats du premier tour nous ont invités au désenchantement dans un premier temps, à la division ensuite, et pour finir, à la haine.

Bien qu'ayant opté tout d'abord rester en marge de l’actualité politique, la rage au ventre face à des résultats qui trahissent une population toujours aussi importante de mammifères herbivores, il m'apparaît difficile de ne pas commenter l'ambiance nauséabonde qui règne sur les fils des commentaires des médias de toutes sortes, comme des réseaux sociaux. En effet, un inquiétant sent...

Le titre peut paraître racoleur, mais il reflète une inquiétante réalité puisque Manuel Valls, avant de quitter l’Élysée et en complicité avec Jean-Jacques Urvoas, s'est fendu d'un décret permettant d'élargir le contrôle judiciaire étatique à la Cour de cassation, dernière garante des libertés individuelles.

Ce décret porte ainsi manifestement atteinte au principe de séparation des pouvoirs inscrit dans la constitution, ou l'article 16 de la Déclaration des droits de l'Homme définit que « Toute société dans laquelle la garantie des droits n'est pas assurée ni la séparation des pouvoirs déterminée, n'a point de Constitution. ».

Certains d'entre-vous penseront peut être que l'emploi du terme dictature est exagéré, pourtant, comme j'aime à le citer, la définition de wikipédia disponible ...

Le phénomène d'immigration en Europe est un sujet très délicat à ne pas aborder avec légèreté, et séparer le bon grain de l'ivraie dans le flot d'informations continu n'est pas chose aisée si l'on ne dispose pas de moyens d'investigation sérieux.

Cette lacune profite aux différents prétendants aux trône qui n'ont aucune gêne à brandir haut et fort des chiffres, ainsi que le moindre fait divers dans l'espoir de voir leur côte populaire augmenter. Mais au delà de ces récupérations honteuses et condamnables, se pourrait-il que ce tragique et continuel exode massif soit le fruit d'un désir de certains groupes ou think tanks à qui profiterait cet import-export de vies humaines ?

C'est ce que semble révéler l'article qui suit provenant du site des brindherbes (que je salue au passage), et q...


L'accord de libre échange euro-canadien Ceta fait encore parler de lui. Après les rebondissements liés au refus Wallon de courte durée, suivi de la signature Belge, puis récemment de la pression d'une partie des eurodéputés qui a permis de retarder le vote du parlement européen au début de l'année 2017, une tribune publiée ce lundi 28 novembre révèle que 455 organisations et collectifs européens et canadiens appellent leurs élus à voter contre l'accord de libre-échange Union-Européenne-Canada.

Précédemment, une partie des eurodéputés demandaient la saisine de la cour européenne de justice avant toute application du traité, mais sans surprise, cette résolution a été rejetée le 23 novembre. Il faut savoir que le Ceta, signé aujourd'hui (30 octobre), doit désormais être ratifié par les pa...