Recherche du mot clé « troubles mentaux » (6 résultats)

L'industrie pharmaceutique ne recule décidément devant rien pour étendre son emprise tentaculaire de par le monde, et semble vouloir clamer aujourd'hui à qui veut l'entendre que les personnes ou familles réticentes au geste vaccinal sont malades et devraient et tout état de cause se faire soigner !

Après tout, pas de quoi réellement s'étonner, puisque cette technique est déjà employée depuis plusieurs années, et nous avions vu que dans l'industrie de la psychiatrie, n'importe quelle émotion humaine peut être cataloguée comme un trouble psychiatrique. De l'émotion au scepticisme, il n'y a qu'un pas... que l'Organisation Mondiale de la Santé vient de franchir.

Et vous allez me dire « T'es qu'un gros complotiste, l'OMS est une organisation pour la santé publique, elle a sauvé des million...


Voici une information qui va ravir les fans de matrix, car elle révèle que ce que nous prenons pour la réalité n’en est en fait qu’une parmi d’autres. On pourrait même parler de réalités alternatives, ou encore évoquer une réalité relative.

Pour commencer, notre vision ne perçoit qu’une infinitésimale fraction du spectre lumineux existant, ce qui réduit à peau de chagrin les informations qui parviennent à l’œil puisque ce dernier fonctionne en captant la lumière afin de l’analyser. Cette « fraction » d’informations arrive ensuite de manière diffuse aux photo-récepteurs de l’œil chargés de les rassembler et de les transmettre au cerveau.

Ce signal perçu par le cerveau n’est jamais absolu puisque seule la différence d’intensité perçue entre les photo-récepteurs est retenue et non le niv...

Des psychiatres et psychanalystes français s'opposent à la surmédicalisation des émotions prônée par la « bible » des troubles mentaux, le « DSM ».
 
C'est la bronca dans le monde de la psychiatrie ! En cause : la cinquième et nouvelle édition du Diagnostic and statistical manuel of mental disorders (DSM - Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux - wiki) - la référence unique et mondiale en matière de pathologies mentales depuis les années 1980. Établie par l'Association des psychiatres américains, la version à paraître de cette « bible » des troubles mentaux qui établit la distinction entre le normal et le pathologique suscite de vives critiques de la part des psychiatres et psychanalystes français.
 
De faux malades cibles des labos
 
« En trente ans, le nombre de maladies me...

L'industrie de la psychiatrie moderne est officiellement devenu folle. Pratiquement chaque émotion ressentie par un être humain - la tristesse, le chagrin, l'anxiété, la frustration, l'impatience, l'excitation - est désormais considéré comme un « trouble mental » exigeant un traitement chimique (avec des médicaments sur ordonnance, bien sûr).
 
La nouvelle édition de la bible des psys, le  « DSM-5  », qui devrait être publiée dans quelques mois, est passé du statut de manuel de référence médicale à celui de témoignage de la folie de l'industrie elle-même. « Les troubles mentaux » inscrits dans le DSM-5 sont des « troubles d'anxiété généralisée » ou TAG pour faire court. Ils peuvent être diagnostiqués chez une personne qui se sent un peu inquiète de quelque chose à faire comme par exemple ...

La dépendance à Internet va être ajoutée à la liste des troubles mentaux de l'édition 2013 du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders ; DSM) publié par l'Association américaine de psychiatrie (APA), rapportent le New York Post et Forbes.
 
La dépendance à Internet (également nommée cyberdépendance, cyberaddiction, usage problématique d'Internet [UPI] ou trouble de dépendance à Internet [TDI]) désigne un trouble psychologique entraînant un besoin excessif et obsessionnel d'utiliser un ordinateur et interférant sur la vie quotidienne.
 
Les experts ont observé que cette addiction, présente chez des enfants dès l'âge de 12 ans, présente sous forme de symptômes de dépendance à Internet et aux jeux vidéo, qui peuvent être cl...