Recherche du mot clé « tritium » (8 résultats)

Tepco a déversé dans le Pacifique 561 tonnes d'eaux radioactives souterraines de la dérivation et il n'y a pas de raison que cela s'arrête ...
 
Le 21 mai 2014, Tepco a au final déversé dans le Pacifique 561 tonnes d'eaux souterraines de la dérivation. Selon leurs dernières analyses, 1.100.000 Bq/m³ (1,1 million) de tritium ont été relevés dans l'échantillon d'eaux souterrains pris le 19 mai 2014. Tepco affirme que les eaux des autres puits de dérivation sont moins radioactives, qu'ils peuvent diluer cette radioactivité en la mélangeant avec des eaux moins contaminées.
 
Ils ne recherchent pas le plutonium-238/239/240 et l'uranium-235/238 dans les eaux qu'ils rejettent. De plus, ce rejet ne fait diminuer que de 10 à 25% le flot des eaux souterraines qui s'écoulent dans les bâtiments de la c...

Les chercheurs russes se sont déclarés prêts à coloniser la Lune dans un projet élaboré par l'Académie des sciences de Russie, l'agence spatiale Roskosmos et l'Université Lomonossov de Moscou [1]. Ce projet n'est pas nouveau et a déjà été évoqué à plusieurs reprises, comme en 2012 [2], puis un peu plus tard en 2013 [3], ou encore en début de cette année [4].
 
On pourrait voir dans cette annonce un message visant à démontrer une supériorité technologique russe, comme au temps de la guerre froide, qui d'ailleurs semble à nouveau pointer le bout de son nez, mais le contexte est ici un peu différent, tout comme les enjeux. Si à l'époque la chute de l'ex URSS a entrainé avec elle un déclin technologique temporaire, l'arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine a changé la donne, ce dernier ayant ...

Une « situation d'urgence » a été déclarée, mardi 6 août, par l'Autorité de régulation nucléaire japonaise (NRA) à la centrale de Fukushima, où de l'eau hautement radioactive se déverse toujours dans l'océan Pacifique, sans que l'opérateur Tepco (Tokyo Electric Power) soit en mesure de la contenir. 
 
Selon la NRA, cette eau contaminée est en train de monter vers la surface et dépasse les limites légales d'écoulement radioactif, plus de deux ans après la catastrophe - accident nucléaire le plus grave depuis Tchernobyl, causé par un séisme et un tsunami qui avaient provoqué une panne de grande envergure dans la centrale.
 
L'eau hautement radioactive qui se déverse dans l'océan à partir de la centrale nucléaire de Fukushima, endommagée par un séisme et un tsunami il y a deux ans, créée une ...

Les sources de ces informations semblent suffisamment sérieuses pour ne pas occulter les faits cités ici. Nombre de révélations se croisent et tendent à confirmer que des armes de type nucléaire ont été utilisées depuis la guerre d'Irak, et plus récemment par Israel en Syrie, dans un effort conjoint et bien dissimulé avec les Etats unis.

Il semblerait bien que la 3ème guerre mondiale tant redoutée ne soit qu'une question de temps...


Un grand merci à Silver Wisdom pour sa gentillesse habituelle et son travail de traduction, n'hésitez pas à aller sur son forum « Le Dormeur doit se Réveiller » ;-)
 
Le veilleur
 
Une preuve flagrante de l'utilisation d'armes américaines nucléaires de type EPW (arme explosive à forte pénétration dans le sol) en Syrie vient de faire surface. Les experts disent que...

Le risque de catastrophe nucléaire ne s'arrête pas aux centrales elles-même, il persiste bien au delà sous la forme de déchets disséminés de par le monde. Alors que pour Areva qui veut nous faire croire que « tout va bien », évoquant la partie visible de l'iceberg que sont les sites de stockage officiels, nonobstant les dépots dits « sauvages » que certains d'entre vous connaissent déjà, qu'en est-il de la situation réelle ?
 
Pas besoin d'avoir bac +5 pour comprendre que la ressource principale des habitants de cette planète - sans laquelle aucune vie n'existerait - est l'eau. Qu'arriverait-t-il si l'eau du globe était exposée à une irradiation prolongée causée par la détérioration de containers radioactifs au fond des océans ? Je vous laisse juger par vous même de ce qui nous attend dan...