Recherche du mot clé « traité de non-prolifération » (5 résultats)

Si le titre reprend le sens de celui de l'article du HuffingtonPost, ce dernier met en exergue le fait que la France s'oppose à l'interdiction des armes nucléaires, lui donnant une image de vilain petit canard. J'ai tenu à fouiller plus en profondeur, et la conclusion est que la France n'est pas la seule, et que le sujet est bien plus complexe qu'il n'en a l'air.

Car la subtilité réside dans le fait que nous parlons ici d'interdiction des armes nucléaires, alors que le traité de non prolifération nucléaire n'a toujours pas abouti à de réels résultats positifs depuis de nombreuses années. Sans risques de trop se tromper, on peut avancer que dans la cas de la France, la diminution drastique des moyens en hommes et matériels, ainsi qu'en financements, allié à un parc vieillissant, pour ne...

Vous ne rêvez pas, la petite république des îles Marshall a déposé une demande de désarmement nucléaire complet auprès de la Cour internationale de justice de La Haye au Pays-Bas. Elle s'en prend donc directement aux puissances nucléaires mondiales en exigeant de leur part de se séparer de leur « précieux » !
 
Si l'initiative est à saluer et que le droit international est clair à ce sujet, leur donnant probablement gain de cause, combien y a-t-il de chances que ces requêtes aboutissent à une période ou la « guerre froide 2.0 » voit le jour et que les tensions américano-russes sont à leur paroxysme ? Le veilleur
 
Les dirigeants des îles Marshall espèrent, grâce à la justice internationale, forcer la main des puissances nucléaires de la planète en vue d'obtenir « enfin » la destruction comp...

J'ai hésité à relayer cette information qui date du début du mois de février, mais au vu de la situation géopolitique et stratégique qui s'envenime actuellement en Ukraine et en Crimée, les relations déjà tendues entre la Russie et les Etats unis pourrait elle réellement dégénérer, ou est-ce une tentative désespérée d'intimidation des usa face à « l'ours » russe ?
 
L'affaire n'ayant pas été médiatisée, cela ressemble peu à un « message d'avertissement », il nous reste donc deux options : Une coïncidence, ou une préparation au pire, c'est à dire la crainte d'un affrontement entre les deux super puissances américaines et russes ! Quoiqu'il en soit, cette information est passée inaperçu malgré l'atteinte indiscutable portée au traité de non-prolifération nucléaire, traité international conc...

A la veille des présidentielles américaines, les menaces israéliennes sur l'Iran se précisent.
 
Claude Angeli, dans le Canard Enchaîné du 22 août dernier, dresse un état des lieux des tensions qui pèsent sur l'Iran. Les intentions proclamées par le Premier Ministre israélien Benjamin Netanyahou et par son ministre de la Défense de bombarder les sites nucléaires iraniens avant les présidentielles américaines sont considérées comme inévitables « tôt ou tard » par les états-majors alliés.
 
Des positions pourtant controversées jusque dans le camp israélien : le Président Shimon Peres, les chefs d'état-major, généraux, patrons des services de renseignements, les médias expriment leurs doutes sur cette ligne qui n'a pas l'assentiment de la Maison Blanche. Netanyahou met la pression sur Obama av...

Israël est en train d'équiper des sous-marins fournis par l'Allemagne avec des missiles de croisière à têtes nucléaires, affirme l'hebdomadaire allemand Der Spiegel à paraître lundi. D'après le magazine, Berlin a toujours nié que ces sous-marins puissent faire partie de l'arsenal nucléaire israélien.
 
Mais selon Der Spiegel, d'anciens hauts responsables du ministère de la défense allemand lui ont assuré que le gouvernement avait en fait toujours pensé qu'Israël équipait de munitions atomiques les submersibles d'attaque de classe Dolphin.

"Je confirme que nous avons des sous-marins allemands, ce n'est pas un secret", a déclaré le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères Yigal Palmor à l'AFP. "Pour le reste je ne suis pas tenu de me prononcer sur leurs capacités", a-t-...