Recherche du mot clé « traité de Lisbonne » (10 résultats)


« Brexit », le terme martelé par tous les médias, officiels ou non, depuis quelques jours, et qui in fine, signifierait la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union Européenne, est-il si dangereux pour le reste des autres pays comme on tente de nous le faire croire ? Serait-il au moins possible ?

Mes confrères ayant abordé le sujet, je me devais d'en faire autant, mais je vous avoue que mon idée première était d'attendre les résultats avant de spéculer sur ce qui me semble être ni plus ni moins qu'une mascarade distrayante pour les badauds. On voudrait donc nous faire croire qu'un pays aussi impliqué que l'est l'Angleterre dans l'avènement du Nouvel Ordre Mondial, autoriserait le petit peuple à décider de son avenir, à un moment ou cet empire militaro-économique est au plus mal en tous p...

Le 18 mai, Thessalonique, dont l'agglomération dépasse un million d'habitants, devait voter pour ou contre la privatisation de son eau. Ce référendum populaire consultatif devait se tenir en même temps que les élections locales. Son organisation était soutenue par onze maires de l'agglomération, dont celui de Thessalonique. Qu'importe ! Le gouvernement grec du conservateur Antònis Samaràs a déclaré la consultation illégale.
 
C'est la « Troïka » - FMI, Banque centrale européenne et Commission européenne - qui exige de la Grèce de privatiser la gestion de l'eau dans les deux plus grandes villes du pays, Athènes et Thessalonique. L'entreprise qui gère la distribution de l'eau à Thessalonique (EYATH) est déjà une société anonyme. Elle reste cependant contrôlée par l'Etat à 51%, qui doit donc...

Tout comme la Grèce, l'Espagne, le Portugal, l'Italie en est réduite à se « prostituer » pour rembourser sa dette, et ce en bradant son identité culturelle et son pays au plus offrant. Ne riez pas, c'est déjà en cours en France ! Pour rappel, cette dette est issue du traité de Lisbonne, celui la même rejeté par référendum en 2005, et malgré tout imposé au peuple français... Le veilleur
 
Rien à faire. Ni la mobilisation des Vénitiens et des amoureux de la lagune, ni les articles dans la presse internationale n'ont pu empêcher la future « privatisation » de l'Ile de Poveglia. A 11 h 07, mardi 13 mai, ce petit bout de terre où subsistent un Campanile et quelques bâtiments, témoignages de l'époque où elle abrita un asile psychiatrique, a été adjugé pour 513.000 euros pour quatre-vingt-dix-ne...

Il est grand temps de dénoncer haut et fort Vladimir Poutine. D'abord sur le plan économique. Car qu'a-t-il fait depuis 15 ans, concrètement ? Le pouvoir d'achat des Russes : il a doublé. L'inflation : passée de 100 % à presque rien. La balance commerciale : largement redressée et désormais excédentaire. Le taux d'emploi : en très forte hausse. La dette publique : passée de 90 % du PIB à 10 %. La pauvreté : divisée par 2. Bref, les chiffres parlent d'eux-mêmes : un échec lamentable.
 
Au niveau politique : des élections régulières, de gros succès électoraux - bien loin de la situation de nos alliés en Chine ou en Arabie Saoudite. Évidemment, sa côte de popularité n'est jamais descendue sous les 65 % d'opinions positives, et elle est remontée à 80 % actuellement - tout ceci étant prévisibl...

Fracturation hydraulique, nouveaux modes de vaccination, imposition des ogm, diminution de nos droits et de notre liberté d'expression au nom de la propriété Intellectuelle, nouvelles lois sécuritaires, et nombre de conséquences qui découleront inévitablement de l'américanisation de l'Europe, voici les premiers changements qui pourront être observés une fois le pacte ratifié...
 
C'est le 19 septembre 1946 que le premier ministre britannique, Winston Churchill, a relancé l'idée d'unification de l'Europe dans un discours prononcé à Zürich, ou il affirma : « Il nous faut édifier une sorte d'Etats-Unis d'Europe ». Plus tard, en Europe, la ratification du Traité de Lisbonne par les 27 Etats européens le 19 novembre 2009 marque le tournant décisif que nous connaissons dans les ambitions mondia...