Recherche du mot clé « surveillance massive » (3 résultats)

En période de soldes, et sans même vous consulter, la Commission Européenne de Bruxelles vient de vous vendre aux États-Unis, enfin, pas tout à fait vous, mais vos données personnelles, et ce sous couvert d'un accord préalable à la venue du traité transatlantique de libre échange, et qu'Obama veut à tout prix finaliser avant la fin de son mandat.

« justification à une braderie sordide de la vie privée de dizaines de millions d'internautes européens », c'est en ces termes qu'est décrit l'accord « Privacy Shield » par la Quadrature du Net qui n'a jusqu'ici cessé de défendre nos droits sur le web.

Les États-Unis se sont diplomatiquement engagés à traiter avec les organismes de protection des données personnelles de chaque pays de l’Union Européenne, en « échange » de quoi la Commission e...

Le lanceur d'alerte Edward Snowden a rencontré le 12 juillet, à l'aéroport Sheremetyevo de Moscou, plusieurs organisations de défense des droits de l'homme, incluant Amnesty International et Human Rights Watch (HRW).
 
Avant la conférence de presse prévue pour l'occasion, l'ambassadeur américain à Moscou avait demandé à HRW de transmettre un message à Snowden, disant que le gouvernement américain ne le reconnaissait pas comme un lanceur d'alerte mais comme un simple criminel.
 
Voici les remarques faites par Snowden lors de la conférence de presse, au cours de laquelle il en appelé à la Constitution américaine, à la déclaration des droits de l'Homme et au principe du tribunal de Nuremberg pour juger de la criminalité de l'administration Obama.
 
« Bonjour,
 
Je m'appelles Ed Snowden. Il y a un ...

Un nouveau scandale menace la Maison Blanche. Le quotidien britannique The Guardian révèle dans son édition du 6 juin que l'opérateur téléphonique américain Verizon remet quotidiennement à la National Security Agency (NSA), l'une des principales agences de renseignements des Etats-Unis, les relevés de dizaines de millions d'abonnés.
 
Le journal a eu accès à l'ordonnance secrète, datant du 25 avril, du tribunal fédéral relatif au renseignement étranger (Foreign Intelligence Surveillance Court, FISC, un organisme créé par le Foreign Intelligence Surveillance Act (FISA) de 1978) des Etats-Unis, qui donne à la NSA un accès illimité aux données concernées, pour une période comprise entre le 25 avril et le le 19 juillet. Les données comprennent le lieu, la date et la durée des appels nationau...