Recherche du mot clé « subduction » (28 résultats)

Une nouvelle découverte vient d'être faite, et qui pourrait révolutionner les systèmes d'alerte sismique actuels. Après 5 années d'étude sur le tremblement de Terre dévastateur de magnitude de 9.0 survenu le 11 mars 2011 au Japon (Fukushima), des scientifiques ont détecté la présence de modifications de la gravité terrestre liés au séisme, et qui pourraient à terme être détectées bien avant les ondes sismiques.

Une fois au point et mis en application, même si cela ne permet pas - ce qui serait l'idéal - d'anticiper l'arrivée d'un séisme, ce procédé pourra grandement améliorer les systèmes d'alerte, et donc contribuer à sauver de ombreuses vies. En effet, la détection actuelle est basée sur la perception d'ondes sismiques comparables aux rides formées à la surface d'un lac, et qui se dé...


Les séismes importants seraient plus probables en période de Pleine Lune ou de Nouvelle Lune. C'est une corrélation que des chercheurs japonais viennent de mettre en évidence, impliquant que les forces de marées générées par notre satellite pourraient augmenter la puissance des tremblements de Terre.

L'équipe de l'Ide laboratory basé à l'Université de Tokyo a utilisé plusieurs relevés sismiques couvrant le Japon, la Californie, et le reste du globe pour ses analyses, et a pu démontrer que sur plus de 10 000 tremblements de terre de magnitude supérieure à 5,5, ceux ayant eu lieu durant une période proche de la pleine ou nouvelle Lune ont de plus fortes probabilités d'atteindre une magnitude supérieure à 8.

Renforçant cette découverte, il a été observé que les trois grands séismes les p...

Petite surprise aujourd'hui lors d'un petit passage en revue de l'activité sismique du jour dans ma rubrique dédiée à ce type d'évènements, ou j'y ai constaté une forte secousse estimée à 5.2 de magnitude en Californie.

En y regardant de plus près, une seconde surprise apparaît, puisque ce séisme a été suivi de pas moins de vingt répliques comprises entre des magnitudes allant de 2.0 à 3.5, situées non loin de San Diego et Palm Springs, et plus précisément le long de la très célèbre faille de San Andréas !

Pour surveiller régulièrement ce type d'activité (volcanique, tectonique, sismique), je peux vous dire que cette région ne manifeste habituellement que peu d'activité sismique, hormis les micro secousses normales dans cette zone à risques. En temps normal, on pourrait interpréter ce...


Voici un nouvel épisode de la longue et mouvementée série relatant l'état de santé de la célèbre faille de San Andréas, bien connue pour le potentiel destructeur qu'elle renferme, et qui pourrait générer un méga séisme plus connu sous le nom de « Big One ».

Rien de bien nouveau que nous ne sachions déjà pourtant, à savoir que la durée moyenne mesurée entre deux évènements importants, et comparée au dernier ayant eu lieu, laisse à penser aux experts que l'imminence d'une secousse majeure n'est pas bien loin. Sans pour autant sous estimer les risques réels, tout porte à croire qu'il s'agit d'une énième fausse alerte chargée d'entretenir la psychose, à tel point qu'Hollywood en a même fait récemment un film.

A la différence près que la période fin 2015 / début 2016 a été marquée par deux...

Un tremblement de terre d'une magnitude de 6.2 a frappé au large de la côte Pacifique du Mexique samedi. Aucune alerte au tsunami n'a été déclenchée à la suite de la secousse.
 
Un séisme de magnitude 6.2 a frappé samedi la côte Pacifique du Mexique, a indiqué l'Institut d'études géologiques des États-Unis (USGC), qui avait dans un premier temps fait état d'une magnitude de 6.6. L'épicentre du tremblement de terre survenu à 7 h 53 était situé à 303 kilomètres au sud-ouest de la ville de Puerto Vallarta et à 877 kilomètres de Mexico City, à une profondeur de 10 kilomètres, a précisé l'USGS.
 
Il n'y avait dans l'immédiat aucune information faisant état de dégâts causés par le séisme et aucune alerte au tsunami n'a été déclenchée à la suite de la secousse. Le Mexique est situé sur un point de...