Recherche du mot clé « stratosphère » (5 résultats)


Ce titre aurait pu être une métaphore, mais il doit aujourd'hui être considéré au sens littéral, et si ce qui suit reste encore hypothétique, le simple fait qu'il soit réellement envisagé en haut lieu ne peut que nous alarmer sur les décisions à venir.

Avant d'aller plus loin, je tiens à préciser que si par le passé il m'était arrivé d'aborder le délicat sujet des « chemtrail », j'ai depuis le temps pris mes distances avec ces théories. De nombreux arguments des partisans ayant été démontés en règle, tout comme des images manipulées « d'avions porteurs/diffuseurs », et face au manque de nouveaux éléments crédibles, j'ai choisi de me désolidariser de cette cause.


Mais cela n'invalide pas pour autant le principe de géo-ingénierie et les tentatives de régulation météorologiques ou climat...

De nos jours, et bien que ces découvertes ne soient plus d'actualité, la science peine toujours à apporter une explication cohérente au très étrange « mystère des mammouths gelés » découverts en Sibérie, dont certains retrouvés presque intacts, parfois même figés alors qu'ils étaient en train de s'alimenter.

Si la « théorie de la surfusion » semble être à l'heure actuelle admise par certains, elle ne peut selon moi s'appliquer qu'à un nombre limité d'individus piégés et ne peut apporter une explication convaincante au vu du nombre de mammouths découverts et de leur répartition sur une zone importante.

Évidemment, d'autres théories parfois pour le moins farfelues ont vu le jour. Pour certains, les mammouths sont des animaux qui habitent actuellement l'intérieur de la Terre et gèlent su...

Communément dénommés par l'appellation anglophone « chemtrails », les épandages aériens réalisés dans l'atmosphère de nombreux pays sont la cible de toutes les spéculations. Bien que leur existence soit historiquement bel et bien avérée, l'immense majorité de la population n'a pas même connaissance de cette théorie classée par la doxa médiatique dans la catégorie des élucubrations conspirationnistes.

Réalité des épandages

Les épandages aériens de produits chimiques dans l'atmosphère ont une histoire relativement ancienne, remontant au moins au début du siècle dernier : déjà en 1927, Donald Bradner et Nicholas Oglesby déposèrent un brevet pour un système de diffusion de produits chimiques à partir d'avions. [2] Des centaines d'autres brevets en lien avec la modification du climat, qu'il...

Le courant-jet ou jet-stream (wiki) est un élément important de la prévision météorologique puisque sa position et son intensité sont reliés aux mouvements verticaux de l'atmosphère. Comme il constitue la zone de rencontre de deux masses d'air, il sera le lieu de formation des dépressions des latitudes moyennes. Par exemple, les tempêtes de fin décembre 1999 en Europe sont le résultat direct de forts mouvements verticaux sous un jet de 400 km/h.
 
Le terme de courant-jet se rapporte en particulier au courant associé au front polaire qui correspond à l'intersection entre la cellule polaire et celle de Ferrel. Ce courant, contrairement au courant subtropical n'est pas stable. En effet sa position moyenne change et surtout sa direction (depuis ouest-est jusqu'à nord-sud). Les perturbations q...

Certains voudraient vous faire croire que les trainées blanches qui strient le ciel sont la condensation de l'eau contenue dans l'air après passage dans les turbines d'un avion. C'est un pur mensonge, mais qui est parfois véhiculé par des personnes de bonne foi. Ces traînées blanches sont un mélange d'huile, de poudre d'aluminium et d'autres éléments, répandus par des avions dans le but créer un vaste film protecteur au dessus des zones habitées. Ce film a d'autres fonctions, comme nous le verrons plus loin.
 
En novembre 1965, une étude américaine publiée par la Maison Blanche parlait déjà de réchauffement climatique sous prétexte de CO2 et évoquait déjà la possibilité d'ensemencer le ciel avec de l'aluminium pour former un bouclier thermique. Elle évoque aussi la possibilité de créer u...