Recherche du mot clé « stratégie » (159 résultats)

Alors que la nouvelle ministre de la Santé, Agnès Buzyn, dévoilait le 15 juin dans une interview au Parisien ses intentions de rendre obligatoires 11 vaccins (contre 3 aujourd'hui), de récentes découvertes sur son passé professionnel laissent entrevoir ses liens douteux avec l'industrie pharmaceutique, alias « big pharma ».

Une réelle question sur de très probables conflits d'intérêts se pose en effet, à commencer par son mari, Yves Lévy, qui n'est autre que le directeur de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), mais également auprès de laboratoires pharmaceutiques, puisque les déclarations publiques d'intérêts d'Agnès Buzyn [1][2] que s'est procuré le site libreactu.fr, attestent qu'elle a été directement rémunérée pour diverses activités par le laborato...

Se voulant aussi détaillé que long et exhaustif, cet article se destine principalement aux fervents et sincères défenseurs de l'écologie et de la protection environnementale qui, pour la plupart, méconnaissent les réelles origines des organisations écologistes qu'ils soutiennent.

Ils ignorent de fait qu'ils participent malgré eux au prolongement et à la légitimisation d'un « model business » conçu par des élites capitalistes, ayant pour double objectif de leur permettre de contrôler une « tendance verte » génératrice de profits considérables, tout en leur prodiguant une image bienfaitrice, responsable et soucieuse de notre avenir.

S'il est une règle qui se vérifie invariablement, tous contextes confondus, c'est que toute cause ou évènement susceptible de générer des profits sera utili...


Impossible d'échapper au matraquage médiatique quasi-unanime en cours, la cause semble être entendue et acquise pour notre nouveau, beau, jeune et fringuant président de la république, les superlatifs ne manquent pas pour désigner Emmanuel Macron, ce nouveau défenseur de la planète qui s'offre au passage le luxe de fustiger son homologue américain sur son retrait de l'Accord de Paris sur le climat. Affront ultime, notre macrovingien le fait en usant la langue de Shakespeare dans un « Make our planet great again », détournant ainsi un slogan de campagne de Donald Trump : « Make America Great Again » (qui lui-même l'avait repris à Ronald Reagan).

On s'étonne et s'indigne du choix d'un Trump qui avait pourtant dès les débuts affiché son climato-scepticisme, et qui applique donc ici une de s...

[EDIT] Rectification à propos d'une erreur concernant une citation d'un homonyme de Mr Laurent Mauduit (voir plus bas).

Après les multiples divertissements - parfois drolesques, parfois pitoyables - que nous ont fournis récemment les prétendant(e)s au trône présidentiel, les résultats du premier tour nous ont invités au désenchantement dans un premier temps, à la division ensuite, et pour finir, à la haine.

Bien qu'ayant opté tout d'abord rester en marge de l’actualité politique, la rage au ventre face à des résultats qui trahissent une population toujours aussi importante de mammifères herbivores, il m'apparaît difficile de ne pas commenter l'ambiance nauséabonde qui règne sur les fils des commentaires des médias de toutes sortes, comme des réseaux sociaux. En effet, un inquiétant sent...

L'information a fait le tour du web hier, provoquant étonnement et indignement : Le président sortant Barack Obama a, dans un élan puéril aux apparences vindicatives, expulsé sans ménagement 35 diplomates du sol américain et fait fermer deux bâtiments russes à New York et dans le Maryland.

Le motif évoqué est que Moscou se serait ingéré dans les élections présidentielles américaines en ayant orchestré - et même supervisé en personne - des attaques informatiques. Ce sont ces mêmes accusations qui sont reprises unanimement par les médias mainstream depuis des semaines, et qui selon ces derniers, rendent Vladimir Poutine directement responsable de la cuisante défaite d'Hillary Clinton face à Donald Trump.

Des accusations démenties pourtant à de nombreuses reprises par les responsables ru...