Recherche du mot clé « statines » (5 résultats)

Alors que la nouvelle ministre de la Santé, Agnès Buzyn, dévoilait le 15 juin dans une interview au Parisien ses intentions de rendre obligatoires 11 vaccins (contre 3 aujourd'hui), de récentes découvertes sur son passé professionnel laissent entrevoir ses liens douteux avec l'industrie pharmaceutique, alias « big pharma ».

Une réelle question sur de très probables conflits d'intérêts se pose en effet, à commencer par son mari, Yves Lévy, qui n'est autre que le directeur de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), mais également auprès de laboratoires pharmaceutiques, puisque les déclarations publiques d'intérêts d'Agnès Buzyn [1][2] que s'est procuré le site libreactu.fr, attestent qu'elle a été directement rémunérée pour diverses activités par le laborato...


Comme je l'avais annoncé dans une ancienne publication de décembre 2012 en mettant en avant la célèbre phrase « Le gras, c'est la vie ! » que délivre Karadoc dans la série Kaamelott, mais aussi dans une autre intitulée « Big pharma : La grande supercherie du cholestérol », l'argumentation habituelle véhiculée par l'industrie pharmaceutique autour du Cholestérol ne s'avère être qu'une vaste fumisterie.

Non seulement le cholestérol est loin d'être aussi nocif que l'on tente de nous le faire croire depuis longtemps, mais l'emploi de statines recommandées habituellement pour son traitement par les médecins comporte de nombreux effets secondaires néfastes, et que les études cliniques de ces statines ont été financées à 80 % par les laboratoires qui avaient le plus intérêt à ce qu'elles s'av...

Alors même que ces deux médecins n'exercent même plus, l'ordre des médecins a tout de même cru bon d'interdire de les interdire de médecine pendant 1 an dont 6 mois de sursis pour les sanctionner d'avoir publié leur livre sur les dangers des médicaments. Le message passé aux confrères qui exercent toujours est : « ne faites pas comme eux ou on vous tombera dessus également ».
 
Cet acharnement est d'ailleurs tout sauf épisodique vu que le docteur Vercoutère a lui été interdit de médecine pour ses positions tout à fait légitimes à l'encontre de la vaccination. Voilà donc ce qu'il en coûte de ne pas s'en tenir au diktat de Big Pharma et oser délier sa langue sur les sujets qui fâchent en médecine. C'est également pour cela que tant de médecins se taisent... ou attendent leur retraite pour ...

Avec plus de 6 millions de patients sous statines rien qu'en France, un petit rappel est toujours utile...

Dans son dernier ouvrage, le cardiologue et chercheur au CNRS Michel de Lorgeril jette un pavé dans la mare. Selon lui, faire baisser son cholestérol ne servirait à rien, bon et mauvais cholestérol n'auraient aucun sens et les statines seraient inutiles. En bref, le cholestérol permettrait surtout de faire de gros sous. Interview :

1. Cholestérol : rentable pour les labos
 
Pourquoi le cholestérol est si souvent décrié ?
 
Dr Michel de Lorgeril : « Le cholestérol est devenu l'ennemi numéro 1 dans la prévention des maladies cardio-vasculaires car cela arrange tout le monde. Les enjeux économiques sont colossaux, en particulier depuis l'arrivée des statines. Les laboratoires pharmaceut...

Les médicaments utilisés pour le traitement de l'insomnie, de l'anxiété, des démangeaisons et des allergies peuvent avoir des effets négatifs sur la mémoire ou la concentration des personnes âgées, selon une étude de l'Université de Montréal.
 
Jusqu'à 90 % des personnes âgées de plus de 65 ans consomment au moins un médicament d'ordonnance. 18 % des gens de ce groupe d'âge se plaignent de leur mémoire et présentent des troubles légers de la cognition. La recherche suggère qu'il y aurait un lien à faire entre les deux situations, concluent les chercheurs.
 
Cara Tannenbaum et ses collègues ont analysé 78 études comparant les effets des médicaments anticholinergiques [1], les antihistaminiques, les GABAergiques et les opioïdes (anti-douleurs) à ceux d'un placebo chez des adultes qui ayant pa...