Recherche du mot clé « smicard » (2 résultats)


A l'instar de l'acharnement des élites au pouvoir pour dissimuler les sans abris, et à défaut de ne pouvoir directement les éradiquer, une nouvelle guerre sociale a commencé, et consiste pour le pouvoir en place (et le précédent) à diaboliser les pauvres, ou comme ils se plaisent à les désigner, les « assistés », ces « parasites qui ruinent la France ».

Parce que la logique sociale est implacable : Ceux qui ont le plus demandent le plus d'effort à ceux qui ont le moins, et quand vous en avez encore moins et ne pouvez décemment faire d'effort, vous êtes la lie de la société et ne méritez ni égard ni compassion. Du haut de mon indignation, je me demande ce qui est le pire ; Le mépris affiché des ces vautours politiciens qui s'en mettent plein les poches sur notre dos en se permettant de no...


Ce n'est peut être pas un scoop pour certains d'entre vous qui passent à la loupe leurs feuilles d'impôt et relevés bancaires, mais pour les autres, sachez qu'en France, en plus d'une hausse considérable de la fiscalité, moins vous gagnez d'argent, et plus vous êtes taxés.

Si il y a quelques années encore il était généralement admis que sur une année de travail, les premiers six mois de salaire allaient dans les poches de l'état, un sérieux écart s'est creusé depuis, et plus particulièrement pour les revenus les plus modestes qui se voient taxés à hauteur de 67,2%, soit quasiment les deux tiers d'une année de labeur si vous êtes smicard !

Concrètement, pour un salaire mensuel brut de 1466.62 € (smic 2016), ce sont 985.57 € qui vont dans les caisses de l'état, et donc sur une année ent...