Recherche du mot clé « silence médiatique » (8 résultats)


C'est à l'initiative d'un lecteur que j'ai reçu ce matin une alerte sur la situation pour le moins très tendue qui a lieu en Guyane. A la lecture de différents témoignages relatant la gravité des événements, on se rend compte que le malaise ne date pas d'aujourd'hui, et que les tensions dont parlent subitement les médias de masse durent en fait depuis déjà plus d'une semaine !

C'est une publication de francetvinfo qui indique qu'« il aura fallu attendre cinq jours après le début des blocages en Guyane pour que les médias nationaux commencent tout juste à évoquer la situation dans le département », ajoutant que « les internautes étaient nombreux à avoir déploré leur silence ». Une fois encore, le silence médiatique n'est rompu que lorsqu'il est impossible de procéder autrement, silence ...

Si le titre reprend le sens de celui de l'article du HuffingtonPost, ce dernier met en exergue le fait que la France s'oppose à l'interdiction des armes nucléaires, lui donnant une image de vilain petit canard. J'ai tenu à fouiller plus en profondeur, et la conclusion est que la France n'est pas la seule, et que le sujet est bien plus complexe qu'il n'en a l'air.

Car la subtilité réside dans le fait que nous parlons ici d'interdiction des armes nucléaires, alors que le traité de non prolifération nucléaire n'a toujours pas abouti à de réels résultats positifs depuis de nombreuses années. Sans risques de trop se tromper, on peut avancer que dans la cas de la France, la diminution drastique des moyens en hommes et matériels, ainsi qu'en financements, allié à un parc vieillissant, pour ne...

Un Boeing 777 de la compagnie Malaysia Airlines parti d'Amsterdam à destination de Kuala Lumpur s'est écrasé dans la région de Donetsk, à 60 km de la frontière russe. A son bord se trouvaient 280 passagers et 15 membres d'équipage. Selon les premiers éléments disponibles, il n'y aurait pas de survivants. (nouvelles mises à jour en bas de page)
 
L'appareil a disparu des écrans des radars vers 15 h 20 (heure de Paris) alors qu'il volait à 10.000 mètres d'altitude, puis s'est écrasé près du village de Grabove, aux environs de la ville de Chakhtarsk, dans la région de Donetsk, a indiqué l'administration régionale. Selon les sources officielles, il ne semble pas y avoir de rescapés du crash aérien. Des débris de l'avion et des corps ont été découverts près de la ville de Thorez de la région d...

La récente mise en garde des dirigeants européens par Vladimir Poutine sur un possible arrêt d'approvisionnement en gaz continue de faire couler de l'encre, et malgré le silence médiatique habituel, les têtes pensantes en Europe commencent à sérieusement s'inquiéter des répercussions que cela pourrait avoir au vu de la situation explosive Ukrainienne qui ne s'apaise toujours pas.
 
Vous pensez peut être (à tort) que vous ne serez que peu affecté par de telles mesures, et qu'en telles circonstances, l'Europe aurait un « plan de secours » en vue de pallier à cette pénurie gazière qu'imposerait le géant Gazprom ? Il n'en est rien comme vous allez le voir à la lecture de cet article de Ria novosti...
 
vivre sans gaz russe
 
Bien que les représentants de l'UE évitent d'évoquer la situation qui po...

Dans le silence médiatique le plus scandaleux, la population d'un pays nommé République Démocratique du Congo en Afrique est livrée aux pires exactions. La population civile est la cible d'exterminateurs chargés de nettoyer le terrain pour le compte de multinationales à majorité anglosaxonnes et belges selon un rapport de l'ONU de 2003 ([1-13] voir en fin d'article la liste des multinationales impliquées dans la déstabilisation de la RDC selon l'ONU en 2003).
 
Il s'agit ni plus ni moins que de faire fuir les populations dans les zones minières convoitées par des multinationales. Les armes utilisées sont le viol systématisé des femmes organisé par les rebelles en provenance du Rwanda, de l'Ouganda et du Burundi [14] mais aussi par les forces loyalistes [15] quand il ne s'agit pas tout si...