Recherche du mot clé « seime » (3 résultats)


Je ne vous cache pas un certain début d'angoisse en écrivant ces lignes. Peut être est-ce un évènement isolé, ou plus inquiétant, un évènement précurseur d'une prochaine éruption apocalyptique que nombre d'entre vous redoutent depuis déjà longtemps.
 
Je viens de découvrir à l'instant des signaux sismiques inhabituels sur les cartes sismiques du park de Yellowstone. Intrigué par ces diagrammes, j'approfondis un peu auprès d'autres sources, dont une se voulant alarmiste, mais visiblement à juste titre. Ces nouveaux séismes semblent être liés aux nouvelles récentes secousses détectées sur la cote californienne de ce week end.
 
Un petit tour sur le site officiel du CSEM (Centre Sismologique Euro-Méditerranéen), et la, le verdit est sans appel : « M 5.0 - YELLOWSTONE NAT. PARK, MONTANA - 2014-...

Seulement 48 heures viennent de s'écouler depuis le fort séisme de magnitude 7.3 qui s'est produit vendredi (lien), suivi à quelques minutes d'une autre secousse importante de magnitude 6.3. Ces évènements ont depuis été suivis de nombreuses répliques, j'en ai dénombré 28 à ce jour, allant d'une magnitude de 4.4 à 5.6 ! (lien)
 
Est-ce un évènement isolé sans gravité, ou un signe précurseur d'un remake possible du séisme de magnitude 9.0 survenu le 11 mars 2011 (wiki) ? Au vu de la forte activité qui s'est manifesté tout au long de l'année 2012, nous sommes en droit de nous poser la question, et certains experts sont quand à eux assez inquiets...
 
Un article de ce jour sur le site de l'Asahi revient sur la configuration particulière du séisme qui a frappé hier le Japon, une particularité q...

Un seime de magnitude 5.8 peu profond a secoué la côte Est de l'île du Nord en Nouvelle Zélande.
 
L'épicentre était situé à 179 kms au NE de la ville de Gisborne (population 34.274 habitants) et à 318 km à l'E de la ville de Tauranga (population 110 338 habitants) au point géographique exact: 37,755 ° S, 179.677 ° E. Il s'est déclenché à 4:54 UTC à une profondeur de 12 km. Il a été ressenti aussi loin que dans les villes de Whakatane, Opotiki et Wairoa, les habitants n'ont signalé aucun dommage.
 
Il fait suite à une série de petits tremblements de terre ayant touchés l'île du Nord ces derniers jours et qui a eu pour première conséquence l'élévation du niveau d'alerte du volcan Mont Tongariro Hier. Le volcanologue Brad Scott, du GNS science, expliquait hier qu'une activité souterraine acc...