Recherche du mot clé « scandale alimentaire » (7 résultats)

Vous qui pensez échapper à la malbouffe et donc forcément manger sainement en consommant « Bio », vous risquez de tomber de haut en apprenant la triste réalité de cet autre business des lobbies de l'agroalimentaire.

Si vous faites partie des éclairés (ou chanceux) qui achètent leurs aliments en circuit court auprès des petits producteurs locaux, vous n'êtes probablement que peu ou pas affectés par le sujet. Si par contre en bon consommateur que vous êtes, vous pensez être à l'abri en faisant confiance à la petite étiquette verte apposée sur l'emballage, c'est une autre histoire...

Dites-vous bien que ceux qui décident pour vous des normes à respecter pour mériter l'autorisation du label « Bio » sur un produit sont à la Commission européenne de Bruxelles, la ou ces mêmes « experts » fi...

Nouvelle incroyable qui nous fait sortir de notre retraite hivernale tant elle est effarante et scandaleuse. On se rapproche sournoisement du fameux film de science-fiction (d'anticipation selon Wikipédia, c'est tout dire) Soleil Vert, dans lequel les êtres humains qui n'ont pas les moyens d'acheter des aliments naturels à cause de leurs prix exorbitants, mangent un aliment de synthèse, produit par une multinationale, qui s'avérera être fabriqué à partir de cadavres humains.
 
Selon le site américain WorldTruht TV, de réputation sérieux, la Société Ventria cultive dans le Kansas, du riz OGM contenant des gènes de foie humain dans le but d'en extraire les protéines artificielles et fabriquer des produits pharmaceutiques. Pratique scandaleuse au regard de la morale humaine universelle et de...

Comme si les fraudes n'existaient pas, la réglementation européenne autorise désormais toutes les dérives.
 
C'est une affaire dont la presse n'a pas fait ses choux gras. En décembre, la police italienne a démantelé un énorme trafic de faux produits bio. Les margoulins, soupçonnés d'être liés à la mafia, avaient trouvé la combine : acheter en Roumanie des céréales et des fruits secs bon marché, transformés en produits bio grâce à de faux documents, et revendus quatre fois plus cher à des grossistes qui n'y voyaient que du feu. Neuf pays européens, dont la France, ont profité de ces marchandises pleines de pesticides, dûment étiquetées « bio ».
 
Depuis cinq ans que durait le trafic, des milliers de tonnes de faux produits bio auraient ainsi été écoulées pour un paquet d'oseille, au moins 22...

Toujours dans le cadre de scandale tous azimuts des viandes bovines, chevalines et porcines, voici un nouvel article qui enfonce le clou et qui met en lumière le fait que la société Findus n'est pas si  « clean » qu'elle veut bien nous le laisser croire ! Merci à ma douce de l'avoir déniché :-)

Cet article avait été proposé en 2011 et pas retenu, et voilà que, grâce à Findus et aux suédois, il refait surface. Il y a quelques mois, en février 2011, un article paraissait dans la presse roumaine, signé Cornel Ivanciuc, dont voici de larges extraits, traduits en français :
 
Son titre : « Y aurait-il en Roumanie une mafia de la viande, en liens avec des français et des italiens notamment ? »
 
« Lorsqu'il était Ministre de l'Agriculture roumaine, Gheorghe Flutur a été contacté par le patron du ...

Un de ces quatre, on va finir par apprendre que le hallal contient systématiquement du porc à cause de la sous-traitance infinie, ou encore que la sous-traitance va jusqu'en Chine et que nous avons du chat dans le gratin ! Donc, du boeuf nous sommes maintenant passés à l'âne, bientôt on va avoir toute la crèche dans sa divine assiette si cela continue...
 
Et si, finalement, la viande se trouvant dans ces fameuses lasagnes Findus (mais aussi dans bien d'autres produits) était de... l'âne ? C'est le nouveau rebondissement avancé, ce lundi, par un quotidien anglais...
 
Selon The Independent, une partie de la viande de cheval vendue dans les rayons surgelés des supermarchés en France, en Grande-Bretagne et en Suède, pourrait en fait se révéler être de la viande d'âne. Les lasagnes Findus, poi...