Recherche du mot clé « sanctions occidentales » (7 résultats)

Un Boeing 777 de la compagnie Malaysia Airlines parti d'Amsterdam à destination de Kuala Lumpur s'est écrasé dans la région de Donetsk, à 60 km de la frontière russe. A son bord se trouvaient 280 passagers et 15 membres d'équipage. Selon les premiers éléments disponibles, il n'y aurait pas de survivants. (nouvelles mises à jour en bas de page)
 
L'appareil a disparu des écrans des radars vers 15 h 20 (heure de Paris) alors qu'il volait à 10.000 mètres d'altitude, puis s'est écrasé près du village de Grabove, aux environs de la ville de Chakhtarsk, dans la région de Donetsk, a indiqué l'administration régionale. Selon les sources officielles, il ne semble pas y avoir de rescapés du crash aérien. Des débris de l'avion et des corps ont été découverts près de la ville de Thorez de la région d...

Depuis plusieurs semaines, la rumeur courait et devenait de plus en plus insistante sur les négociations en cours entre la Russie et la Chine concernant la signature d'un contrat de fourniture de gaz d'ampleur historique digne de faire basculer les traditionnels rapports de forces géostratégiques. En effet, la Chine et la Russie viennent d'annoncer officiellement, dans le cadre du voyage de Poutine dans l'empire du Milieu, la signature d'un contrat à... 400 milliards de dollars !
 
Colossal, surtout que ces ventes de gaz ne devraient pas forcément être libellées en dollars puisque derrière tout cela se joue une bataille féroce pour tenter de contrer la domination américaine du monde aussi bien politique qu'économique. Souvenez-vous de l'épisode du relèvement du plafond de la dette améric...

Alors que nous venons de prendre la mesure de la première riposte russe aux sanctions économiques occidentales prônées par les Etats-Unis et l'Union Européenne dans le cadre de la crise ukrainienne, il est utile de connaitre les dessous de ces sanctions, leurs implications, et bien évidemment, leurs répercussions.
 
La « presstituée » brandit à tour de bras ces menaces de sanctions économiques dans leurs torchons propagandistes, mais à aucun moment ils ne révèlent la vérité sur l'ampleur considérable et parfois insoupçonnée de ce qui est censé être une « punition » destinée à un pays qui ne fait que défendre ses propres intérêts. Dans leur entêtement illusoire de vouloir nuire à la Russie dans un processus d'isolement géo-politique, Les Etats-Unis, ainsi que les pays vassaux d'Europe, son...

En réponse aux nouvelles menaces de « sanctions » occidentales, le Sénat russe prépare actuellement un projet de loi prévoyant la confiscation des avoirs de sociétés européennes et américaines implantées en Russie en cas de sanctions occidentales à l'encontre de Moscou.
 
Le côté comico-ironique de la situation, et Poutine doit bien en rire, serait donc la « Chypriotisation » des avoirs bancaires occidentaux si ces derniers s'entêtaient à vouloir appliquer à tout prix leur ridicule politique de sanctions à l'encontre de l'économie Russe ! Nous pouvons parier sur le fait que le concept de « l'arroseur arrosé » risque de fortement déplaire à Obama et aux représentants de l'Union Européenne ;-) Le veilleur
 
Le Conseil de la Fédération, chambre haute du Parlement russe, a annoncé le 5 mars tra...

Moscou menace Washington de représailles ! Brusque montée de fièvre entre la Russie et les États-Unis suite au blocage du virement d'un ambassadeur russe, mesure prise dans le cadre des sanctions liées au rattachement de la Crimée.
 
La Russie va prendre des mesures de représailles contre les diplomates américains après le blocage d'un transfert d'argent d'un ambassadeur russe par la banque américaine JP Morgan, a déclaré le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Alexandre Loukachevitch. La Russie considère comme
 
« inacceptable, illégale et absurde la décision de la banque JP Morgan Chase de bloquer le transfert de l'ambassadeur russe à Astana vers la compagnie d'assurances Sogaz sous le prétexte de sanctions contre la Russie »
, souligne-t-il dans un communiqué publié m...