Recherche du mot clé « sédiments océaniques » (2 résultats)

Je vous en parlais récemment dans un article intitulé « Le monde menacé par un nouvel âge de glace ? », mais avec précaution par manque de sources tangibles disponibles, mais mes craintes sur le sujet semblent se confirmer avec la venue de nouvelles analyses que je vous délivre ici.
 
Le témoignage d'un ancien militant du GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) compétent et lucide (oui, je sais ca m'a surpris aussi...) vient étayer cette théorie dans laquelle notre avenir proche risque de s'avérer plutôt glacial ! Le veilleur
 
Selon Le Monde, la vague de froid qui, depuis mi-mars, touche l'Europe et l'Amérique du Nord est  « tout à fait exceptionnelle, par sa durée et son étendue », assure Patrick Galois, prévisionniste à Météo-France. Elle s'inscrit dans la f...

En automne 2011, le Gulf Stream déviait sa trajectoire de 200 km vers le Nord. Aujourd'hui une nouvelle étude suggère une alarmante conséquence : cette dérive aurait rapidement déstabilisé le méthane, redoutable gaz à effet de serre, enfoui dans les sédiments océaniques. Mais le dégagement dans l'atmosphère n'est pas démontré.
 
Le Gulf Stream, ce courant chaud qui suit la côte est américaine, a dévié sa trajectoire de 200 km vers le nord l'automne dernier. La dérive du courant a provoqué une impressionnante augmentation de la température de surface et de moyenne profondeur de l'océan. Dans une étude parue dans le magazine Nature, Phrampus et Hornbach ont suggéré qu'un tel réchauffement de l'océan déstabilisait, le long du plateau, les hydrates de méthane piégés dans les sédiments.
 
L'hydr...