Recherche du mot clé « sécession » (15 résultats)


J'ai été surpris de constater le peu d'intérêt des médias pour cette information malgré l'importance des enjeux qu'elle révèle à demi-mots sous des prétextes économiques voilés. Ce désintéressement peut trouver une explication dans le fait qu'il est parfois nécessaire de lier plusieurs informations différentes entre-elles afin de leur donner un sens commun, ce qui n'a pas été le cas jusqu'ici.

Nous avons donc cette nouvelle qui tombe et nous informe que le Council for Foreign Relations, think tank mondialiste par excellence, désire voir disparaître les cinquante états américains au profit de sept « super régions », comme cela a été le cas du nouveau dessin des régions il y a peu en France. Cette information est importante à elle seule certes, oui mais après ? Quelle autre élément pourr...


Merci à François Cusset pour ce texte qui met en lumière l'ébullition sociale actuelle tout en pointant du doigt les parallèles de notre passé révolutionnaire tumultueux. Il souligne un autre point d'importance qui peut être perçu comme encourageant, car selon lui, les conditions d’une révolte globale sont sur le point d’être réunies.

Bien qu'un certain scepticisme puisse être observé au vu des nombreuses récupérations politiques habiles constatées lors des naissances contestataires passées, la situation pourrait bien être différente aujourd'hui. Car si les peuples à l'initiative des soulèvements que nous enseigne l'histoire ne jouissaient que de peu de moyens de communication ou d'outils de connaissance, la technologie moderne a changé la donne.

Évidemment, comme de par le passé, ces...

Magnifique interview de Vladimir Poutine, dont TF1 s'est empressé de couper - ou censurer si vous préférez -, les parties dérangeantes allant à l'encontre de la propagande visant à le diaboliser. C'était sans compter la communauté du web et leur désir de rétablir la vérité. Merci à Patrick et Olivier pour leur fantastique travail !

Le veilleur

Voici la transcription de l'interview de Poutine d'hier. C'est la traduction de la version intégrale issue du site du Kremlin (ou ici en russe, ou là). En effet, pour faire tenir cette interview de 41 minutes en 24 minutes, TF1 a sabré largement dans certaines parties. Comme il a été décidé de couper des éléments essentiels sur la Crimée, l'opposition dans les médias français, et de laisser des propos sans intérêts genre sur la langue qu'il utilise...

Selon une dépêche AFP relayée sur le Parisien, Kiev et les Occidentaux ne cachent pas leur crainte de voir se reproduire un scénario similaire à celui qui a abouti en mars au rattachement de la péninsule ukrainienne de Crimée à la Russie après un référendum.
 
Ils ont à ce propos annoncé que le vote ne sera pas surveillé par des « observateurs internationaux » et que le résultat sera donc pour le moins contestable, ajoutant qu'ils le jugeront illégal et ne tiendront pas compte du résultat. Ils ont toutefois exclu toute intervention armée en soutien à l'intégrité de l'Ukraine, qui n'est pas membre de l'OTAN.
 
Seule la Russie est donc susceptible de reconnaître l'indépendance des deux républiques populaires, et peut-être d'y envoyer des troupes si les rebelles le demandent. Une sécession de ...

Allons nous vers un bis repetita de la récente et spectaculaire démonstration de démocratie en Crimée ? Notre fin stratège Poutine avait il prévu ces évènements, ou est ce une réaction spontanée d'un peuple qui n'est pas dupe d'un coup d'état totalitaire manigancé par l'Union Européenne et les Etats Unis ?
 
Une chose semble acquise : Si l'Otan s'en mêle à nouveau (ce qui est une certitude au vu des enjeux géopolitiques), Vladimir ne restera pas en marge, et nous allons pouvoir assister à une nouvelle démonstration de force qui pourrait cette fois ci annoncer bien plus que les ridicules sanctions qui ont tant fait sourire les énarques Russes. Le veilleur
 
Des rassemblements ont balayé l'est et le sud de l'Ukraine, les habitants protestent contre le coup d?État de Kiev et exigent un référen...