Recherche du mot clé « riz OGM » (3 résultats)

Je l'évoquais récemment dans un article, et j'avais vu juste, l'abandon de l'Europe par Monsanto n'est qu'une vaste tromperie, leur stratégie est claire : imposer leurs ogm partout dans le monde. Et le moins que l'on puisse dire est qu'ils s'octroient tous les moyens pour y parvenir. Ne vous y trompez pas, ce type d'information risque de devenir monnaie courante dans les mois à venir, et le traité transatlantique en cours de négociation va ouvrir toutes les portes aux pratiques commerciales d'outre-atlantique.
 
Sous prétexte de la standardisation des normes juridiques, sanitaires et environnementales, nous allons observer le défilement d'autorisations de culture ogm « made in Monsanto » et des risques environnementaux qui y sont liés, ce à quoi s'ajoutera l'importation des pratiques alim...

Nouvelle incroyable qui nous fait sortir de notre retraite hivernale tant elle est effarante et scandaleuse. On se rapproche sournoisement du fameux film de science-fiction (d'anticipation selon Wikipédia, c'est tout dire) Soleil Vert, dans lequel les êtres humains qui n'ont pas les moyens d'acheter des aliments naturels à cause de leurs prix exorbitants, mangent un aliment de synthèse, produit par une multinationale, qui s'avérera être fabriqué à partir de cadavres humains.
 
Selon le site américain WorldTruht TV, de réputation sérieux, la Société Ventria cultive dans le Kansas, du riz OGM contenant des gènes de foie humain dans le but d'en extraire les protéines artificielles et fabriquer des produits pharmaceutiques. Pratique scandaleuse au regard de la morale humaine universelle et de...

L'American Journal of Clinical Nutrition révélait au mois d'août que du riz génétiquement modifié (GM) « Golden Rice » ou « riz doré » a été testé sur un groupe d'enfants âgés de 6 à 8 ans de la province chinoise du Hunan, dans le cadre d'une étude soutenue par le US Department of Agriculture (USDA).
 
Fin juin 2008, Greenpeace avait découvert que l'institut national américain de la santé (NIH) avait approuvé des tests menés par l'université américaine de Tufts. Ce riz, baptisé « riz doré » à cause de sa couleur jaune, est un riz génétiquement modifié pour augmenter sa teneur en béta carotène, précurseur de la vitamine A, dont la carence chez de nombreux habitants des pays pauvres est responsable de cécité chez des millions de personnes.
 
Mais l'importation ou la consommation de ce riz ne ...