Recherche du mot clé « risque de collision » (6 résultats)

La découverte provient de l'Observatoire d'astrophysique de Crimée en Ukraine, et a été confirmée par cinq groupes d'astronomie supplémentaires, y compris en Italie, Espagne, le Royaume-Uni et de la République Sibérienne de Bouriatie en Russie.
 
Bon, ne stressez pas trop, car notre chère agence officielle de la NASA a dit que les chances d'un impact sont seulement de 1 sur 63,000, et vous savez aussi bien que moi que la Nasa ne se trompe jamais ni ne nous cache le moindre dossier...
 
Toutefois, l'astéroïde a été classé comme potentiellement dangereux, une étiquette officielle donnée aux corps célestes dont les orbites s'approchent en dessous de 7,5 millions de km de l'orbite de la terre (1,7 millions de km dans le cas présent, avec une note de 1 sur 10 sur l'échelle de Turin). Le veilleur...

Depuis quelques jours, la rumeur enfle sur les sites internet consacrés à l'astronomie : en octobre 2014, la planète Mars va voir s'approcher une comète de très près. A l'heure actuelle, tout risque de collision n'est effectivement pas exclu.
 
Et si la planète Mars devait effectivement être percutée par la comète C/2013 A1 Siding Spring le 19 octobre 2014 ? Récemment, nous vous avons expliqué les raisons pour lesquelles un risque de collision entre Mars et la comète C/2013 A1 Siding Spring ne pouvait être à ce jour totalement écarté.
 
Si cette collision devait effectivement se produire, ce serait un véritable scénario catastrophe pour Mars. En effet, la comète C/2013 A1 Siding Spring se trouvera alors au plus près du Soleil, et les lois de Kepler montrent qu'elle sera alors à pleine vites...

C/2013 A1 (Siding Spring) est une nouvelle comète découverte voilà quelques semaines. En établissant sa trajectoire, les astronomes ont eu la surprise de constater qu'elle passera très près de la planète Mars en octobre 2014. Pour le moment, le risque de collision n'est pas totalement levé...
 
Les astres chevelus sont décidément à l'honneur en ce début d'année 2013. Voilà quelques jours, la Française Claudine Rinner, astronome amateur, découvrait sa troisième comète, alors que les observateurs profitent actuellement de C/2012 F6 Lemmon et se préparent au passage de la comète Panstarrs courant mars, en attendant Ison pour la fin de l'année. Voilà qu'une nouvelle découverte agite le petit monde de l'astronomie.
 
C/2013 A1 a été dénichée à l'observatoire de Siding Spring par l'infatigable ...

Peu le savent mais l'effet Yarkovsky représente une menace pour les astéroïdes orbitant prés du Soleil. Ainsi il apparait difficile de prévenir d'un risque de collision concernant tout objet orbitant prés du soleil !

L'effet Yarkovsky, du nom de l'ingénieur Russe ayant prédit son existence, Ivan Osipovich Yarkovsky (1844-1902), est causé initialement par les différences de température à la surface d'un corps en rotation éclairé par une source lumineuse, comme le Soleil. La quantité de lumière émise par le corps se refroidissant n'étant pas la même sur toute sa surface, cela provoque alors une modification du mouvement de ce corps.

L'effet Yarkovsky se manifeste par une force de radiation thermique qui change le demi-grand axe a d'un astéroïde en fonction de son moment cinétique, de son...

Cette information ne se veut pas alarmiste et fut déjà traitée, mais devant l'incertitude à l'heure actuelle des scientifiques concernant les trajectoires possible de l'objet, ajouté au fait qu'ils envisagent sérieusement l'élaboration de plans et techniques destinés à le dévier de sa trajectoire si il devait trop s'approcher de nous, nous sommes en droit de nous poser quelques questions.
 
Après tout, 2004 NM4 (son nom d'origine) fut officiellement baptisé Apophis, du nom du dieu égyptien Apep, le « Destructeur » ... Ce qui en dit long sur son potentiel ! Remerciements à Kaes Hohenheim pour avoir levé cette information ;-)
 
Les ingénieurs du Centre national d'études spatiales de Toulouse préparent une mission destinée à mieux connaître Apophis, l'astéroïde qui menace de percuter la Terre ...