Recherche du mot clé « riposte russe » (3 résultats)


En avril 2013, nous apprenions par les gros titres de la presse officielle que les États-Unis avaient placé sur une liste noire dix-huit personnes, en majorité des fonctionnaires russes, ayant soit-disant joué un rôle dans la mort en prison en 2009 du « juriste » Sergueï Magnitski.

Les personnes étant inclues dans la « liste Magnitski » ont vu leurs avoirs gelés sur le sol américain et ont été interdites d'entrée aux États-Unis. De même, tout ressortissant américain ayant fait commerce avec elles étaient exposées à des sanctions pénales. Ces évènements avaient bien évidemment contribué à raviver les tensions entre Washington et Moscou, tandis que la version officielle des faits vue par l'occident désignait comme à son habitude une culpabilité d'origine russe.

A l'époque, c'est en ces ...

Alors que nous venons de prendre la mesure de la première riposte russe aux sanctions économiques occidentales prônées par les Etats-Unis et l'Union Européenne dans le cadre de la crise ukrainienne, il est utile de connaitre les dessous de ces sanctions, leurs implications, et bien évidemment, leurs répercussions.
 
La « presstituée » brandit à tour de bras ces menaces de sanctions économiques dans leurs torchons propagandistes, mais à aucun moment ils ne révèlent la vérité sur l'ampleur considérable et parfois insoupçonnée de ce qui est censé être une « punition » destinée à un pays qui ne fait que défendre ses propres intérêts. Dans leur entêtement illusoire de vouloir nuire à la Russie dans un processus d'isolement géo-politique, Les Etats-Unis, ainsi que les pays vassaux d'Europe, son...

En réponse aux nouvelles menaces de « sanctions » occidentales, le Sénat russe prépare actuellement un projet de loi prévoyant la confiscation des avoirs de sociétés européennes et américaines implantées en Russie en cas de sanctions occidentales à l'encontre de Moscou.
 
Le côté comico-ironique de la situation, et Poutine doit bien en rire, serait donc la « Chypriotisation » des avoirs bancaires occidentaux si ces derniers s'entêtaient à vouloir appliquer à tout prix leur ridicule politique de sanctions à l'encontre de l'économie Russe ! Nous pouvons parier sur le fait que le concept de « l'arroseur arrosé » risque de fortement déplaire à Obama et aux représentants de l'Union Européenne ;-) Le veilleur
 
Le Conseil de la Fédération, chambre haute du Parlement russe, a annoncé le 5 mars tra...