Recherche du mot clé « redevance » (11 résultats)

« C'est un premier pas important vers la reconnaissance des droits et pratiques des paysans », se réjouit le Collectif Semons la biodiversité. Les députés ont finalement adopté les amendements excluant les semences de ferme de la loi renforçant la lutte contre la contrefaçon.

Ressemer sa récolte ne sera finalement pas considéré comme un délit aussi grave qu'imprimer un faux billet ou fabriquer illégalement un médicament.

« Il a fallu menacer le gouvernement par des grèves de la faim pour pouvoir être entendu »
, rappelle Laurent Pinatel, porte-parole de la Confédération paysanne. Le 21 janvier, une centaine de paysans avaient occupé le siège du Groupement national interprofessionnel des semences (Gnis). Avant de quitter les locaux le soir-même, suite à l'engagement du ministère de l'Agri...

Aaaah, la télévision publique française... France 2, France 3, France 4, France 5 et France Ô... Que du bonheur !
 
Rien que ce matin, si je regarde le programme, je peux voir des séries-fleuves pour pleureurs sentimentaux qui se demandent encore pourquoi l'amour de leur vie n'est jamais revenu alors qu'il partait acheter des clopes, des jeux télévisés avec un tel niveau culturel qu'ils donneraient l'impression aux lauréats du célèbre Tweetsdegogols, de pouvoir entrer à l'Académie Française et je n'oublie pas non plus Télématin que tout le monde regarde en espérant voir un jour l'animateur perdre ses nerfs en direct, de la météo, des plages, des neiges,  par devant, par derrière, et sur les côtés...
 
Quelques séries américaines de seconde zone que vous n'auriez même pas téléchargées illég...

Encore un pas en avant « Orwellien » de la mondialisation ! Voilà maintenant pratiquement deux ans qu'une réforme de la législation européenne sur le commerce des semences était à l'étude à Bruxelles sous la pression des puissantes industries agro-alimentaires. Le verdict vient d'être rendu, rendant ainsi hors la loi des agriculteurs qui perpétraient une technique ancestrale consistant à réutiliser leurs propres semences issues de leurs récoltes.
 
Pour faire simple, on ne peut utiliser des semences naturelles non répertoriées sur le catalogue officiel des semences autorisées. L'accès d'une semence au catalogue officiel est si lourd administrativement et financièrement, que seules de grandes entreprises peuvent y prétendre (Monsanto, Bayer, Syngenta, Pioneer...). Les agriculteurs (déjà su...

L'information avait déjà discrètement apparu sur de rares sites bien informés l'année dernière, et c'est en passe de prendre forme. Pas encore d'informations bien précises sur les tenants juridiques concernant la mise en place de ces nouvelles restrictions, car c'est bien de cela dont il est question ici.
 
Je vous la fait courte : En plus d'être constemment sous surveillance illégale ; en plus de nombreuses censures elles aussi illégitimes ; en plus de nombreux dysfonctionnements imputables aux fournisseurs d'accès (matériel de mauvaise qualité, mauvais entretien des lignes), auquel viennent s'ajouter des aberrations d'un service d'aide délocalisé au Maroc la plupart du temps, ou un type vous affirme que votre ligne marche bien alors que vous constatez une bande passante de 512 Ko et que...

Un texte traduit par Eyael à lire jusqu'au bout, car en clamant que l'eau de pluie n'appartient plus à l'homme, mais à l'état, il pose bien la condition future de l'humanité. Dans le même état d'esprit, on avait vu l'interdiction en France de vendre du purin d'ortie. S'il n'y a pas de réveil urgent, l'américain d'aujourd'hui, l'européen de demain, l'humanité tout entière après-demain vont devenir des marionnettes manoeuvrées par l'élite vampirique, qui dénieront jusqu'à la possession de notre âme. Hélios

L'eau de pluie n'appartient plus à la collectivité dans certains états américains...
 
Bon nombre des libertés dont nous jouissons, ici, aux États-Unis, sont en train de s'éroder rapidement au fur et à mesure que, de terre de liberté, cette nation est en passe de devenir une terre d'escl...