Recherche du mot clé « rebelles syriens » (15 résultats)


Impossible d'y échapper, tous les médias alignés s'époumonent à l'unisson pour nous décrire une vision d'horreur d'un peuple massacré par les troupes armées du régime officiel de Bachar el-Assad, ainsi que celles de la Russie de Vladimir Poutine. Seulement voilà, la réalité semble tout autre...

En lieu et place des scènes de liesse et de gratitude d'une population libérée que ces mêmes médias ont choisi d'occulter, la presse nous inonde d'images et vidéos parfois manipulées, parfois sorties de leur contexte ou provenant d'autres régions ou d'autres temps. Des techniques de désinformation bien connues et déjà utilisées en Irak ou Libye, et ayant fait leurs preuves, pourquoi en changer ?

On éteint même les lumières de la Tour Eiffel sous prétexte d'une solidarité avec le peuple d'Alep (...


Rester silencieux sur le drame de la soirée du 14 juillet a été un choix de ma part, car devant l'ampleur de cette tragédie et du cortège habituel de théories qui fusent de toutes parts en pareille circonstances, j'ai préféré attendre un peu que les choses s'éclaircissent. A cela vient s'ajouter le fait que ce soir la, ma compagne et moi aurions pu faire partie de la triste liste des victimes si notre répulsion envers les foules de touristes et la ville de Nice ne nous avaient dissuadés de nous y rendre...

« Tout mais pas Nice », c'est à peu près en ces termes qu'était envisagée une soirée en amoureux dans un restaurant pour l'évènement du feu d'artifice du 14 juillet. C'est à l'issue d'une très agréable soirée passée dans un établissement situé au port de saint Laurent du var, et aprè...

L'incident du 21 août dernier où des armes chimiques ont fait entre 355 et 1300 morts dans la banlieue Est de Damas aurait été produit par des rebelles syriens selon le très crédible journaliste Dale Gavlak, correspondant au Moyen-Orient pour l'Associated Press depuis deux décennies.
 
Les puissances occidentales ont blâmé les forces de Bachar al-Assad, mais selon les témoignages recueillis par Gavlak, cette attaque serait en fait le résultat d'une mauvaise manipulation d'armes chimiques fournies par l'Arabie Saoudite !
 
Selon le journaliste de l'Associated Press (probablement pour peu de temps encore), de nombreux médecins, résidents de Ghouta, des combattants rebelles et leurs familles, prétendent que certains rebelles ont reçu des armes chimiques par l'intermédiaire du chef du renseign...

L'incroyable monopole de l'OSDH (organisation syrienne du droit au mensonge) pour désinformer sur la situation en Syrie se poursuit. Toute honte bue, la presse mainstream, qui refuse de parler de la découverte d'un vaste charnier dans la campagne de Lattaquié où, leurs poulains ont tué des villageois sans défense, s'accroche à un nouveau mensonge : l'utilisation des gaz neurotoxiques.
 
Visiblement, la presse mainstream et son agent informateur Rami Abdel Rahmane, de son vrai nom Oussama Ali Suleiman, ne savent plus où donner de la tête puisque leurs protégés reculent de plus en plus... Selon donc cette affirmation gratuite, refusant la défaite, les terroristes affirment :
 
« Après minuit, les forces du régime ont intensifié leurs opérations militaires dans les zones de la Ghouta orienta...

Le président Obama considère l'utilisation de la force militaire en Syrie et le Pentagone a préparé des scenarios possibles pour une intervention des Etats-Unis.
 
Le général Martin Dempsey, chef d'état-major des armées a dit que le gouvernement Obama délibérait afin de savoir s'il devait ou non utiliser la force brutale de l'armée en Syrie, durant une audition sénatoriale Jeudi matin. Le Gén. Dempsey a dit que le gouvernement envisageait d'utiliser « des frappes cinétiques » en Syrie et a dit que « cela était envisagé au sein de nos agences gouvernementales », a rapporté Associated Press depuis Washington.
 
Dempsey, 61 ans, est le plus haut gradé de l'armée américaine et a été nommé par Obama pour servir un second terme dans la rôle de chef d'état-major. Le comité sénatorial des services ...