Recherche du mot clé « révolution orange » (5 résultats)

« Hé Poutine, tu nous autorises à mettre le bordel chez toi ? ». Pour ceux qui savent lire entre les lignes, c'est à peu de choses près en langage clair la demande du Conseil de l'Europe à la Russie.

Ne cherchez pas ailleurs, seul Ouest-France a pour le moment relayé cette information pour le moins comique, tout du moins pour ceux assez bien informés sur le sujet. Plus exactement, l'organisation demande vendredi 22 septembre à la Russie de permettre à l'opposant de Vladimir Poutine, Alexeï Navalny, de se présenter à la présidentielle en mars 2018 et d'annuler son inéligibilité. Rien que ça !

On peut lire en effet sur l'article que

Le principal opposant au Kremlin, Alexeï Navalny, devrait être autorisé à se présenter à la présidentielle de mars prochain, ont plaidé les représentants des...


Cela fait maintenant une bonne dizaine de jours que l'on assiste à une médiatisation du mouvement « Nuit debout », médiatisation inhabituelle dans un contexte ou habituellement toute opposition au régime gouvernemental se voit inhibé, minoré voire totalement ignoré des médias grand public.

Un peu de recul peut nous amener à nous poser certaines questions, d'autant plus dans le cadre d'un état d'urgence ou toute manifestation se veut illégale et répréhensible, mais également attendue face à un projet de loi travail toujours aussi décriée. Quel avenir prédire pour ce mouvement principalement constitué d'étudiant(e)s quand on sait que le réel impact d'une grève générale ne peut être obtenu qu'au travers d'un mouvement ouvrier ?

Pouvons nous y voir une quelconque analogie avec les printem...

Le milliardaire oligarque Petro Porochenko a remporté l'élection présidentielle ukrainienne dès le premier tour, écrit lundi le quotidien Izvestia. Comme l'avait annoncé le site le monde russe, cette élection n'est « ni légitime, ni démocratique, mais reconnu par l'UE et les USA comme un grand moment d'expression démocratique du peuple ukrainien ».
 
Ce résultat n'est pas une surprise, mais très certainement le résultat d'une manipulation occidentale dans une volonté de garder une option gouvernementale et une main mise européiste en Ukraine, tout en calmant le jeu au vu des forts liens et intérêts commerciaux de Porochenko en Russie, avec laquelle des négociations vont désormais être rendues possible, ce qui n'était pas le cas avec le pouvoir provisoire néo-nazi précédemment en place.
 
En...


Burisma Holdings, le plus grand producteur de gaz privé de l'Ukraine, a élargi son conseil d'administration en nommant sur M. Robert Hunter Biden comme nouvel administrateur.
 
Robert Hunter Biden, 44 ans, n'est autre que le fils cadet du vice-président américain Joe Biden. Avocat de formation, il sera chargé de la section juridique de la société et fera le lien avec l'international.

Le fils Biden a précisé :
 
« Les objectifs de Burisma en termes d'innovation et de position dominante dans le domaine de l'industrie du gaz naturel feront d'elle le puissant moteur d'une économie forte en Ukraine. En tant que nouveau membre du Conseil, je crois que mes conseils à la société sur les questions de transparence, de gouvernance et de responsabilité et d'expansion internationale contribueront à l'é...

Cousu de fil blanc... Un gouvernement pro-russe, légitimement élu, qui ne veut pas entrer dans l'UE (à juste titre puisque le peuple de l'Ukraine est historiquement lié à celui de la Russie) est mis sous-pression par une opposition payée et entraînée par l'occident. Dans cette affaire, que veut le peuple ukrainien ? Entrer dans l'UE pour mieux se faire laminer ?...
 
On peut sérieusement en douter. L'empire attaque en sous-main la Russie qui empêche les banquiers de piller en rond. L'enjeu est là, tout en assujettissant les sous-sols ukrainiens en y mettant à terme un régime marionnette des yankees comme en Georgie et autres ex-nations du bloc de l'Est. Tout ceci a une odeur de guerre froide 2.0.. Indubitablement... Résistance 71
 
A Kiev, les partisans de l'intégration de leur pays à l'Un...