Recherche du mot clé « règles de sécurité » (5 résultats)

Il y a des jours comme ça ou le hasard vous réserve certaines petites surprises agréables. Ce n'est visiblement pas le cas pour de nombreux clients moutons payant un abonnement pour bénéficier de la lecture de torchons numériques mainstream.

En effet, un problème informatique auprès de leur prestataire visiblement incompétent empêche certains médias officiels tels que Les Echos, Le Figaro, Le Point ou Valeurs Actuelles d'accéder aux informations de la base de données de leurs abonné(e)s. Cerise sur le gâteau, le prestataire de services en question ne semble pas avoir de sauvegardes disponibles. Juste hallucinant, c'est le B-A BA en informatique !

Lobotomisation et propagande font donc une petite pause forcée ;-)

Mise à jour du 23/06 : C'est confirmé, plus de 40 % des titres de presse...

Produire et produire encore, limiter les pertes à défaut de pouvoir augmenter les bénéfices, et ce coûte que coûte, au mépris total des règles élémentaires et consignes de sécurité établies, tels sont les principes des groupes industriels.

Ces mêmes groupes dont les PDG défendent ardemment la fameuse Loi travail, n'hésitant pas à bafouer les droits élémentaires des ouvriers en grève, et à mettre volontairement en situation de danger ceux n'ayant voulu ou pu suivre les mouvements syndicaux. Nous pouvons donc en conclure que pour ces grands patrons, la mise en danger des salarié(e)s est nécessaire pour délivrer ces pauvres français « pris en otage ».

Parmi ces groupes, nous trouvons Total, pour qui « La sécurité au cœur de ses activités », et qui prétend sur son site internet, en total(...

Jugeant ce texte paru dans le Guardian de Londres d'une importance capitale, le Comité éditorial de Vigile a décidé de vous en présenter la traduction, confiée à Richard Le Hir. vigile
 
Cinq jours après le déraillement et l'explosion à Lac-Mégantic au Québec d'un train transportant du pétrole brut, la petite municipalité rurale présente le visage de la désolation. Son centre-ville calciné ressemble à un lieu de sacrifice. Cinquante personnes y ont trouvé la mort, ce qui en fait l'une des pires catastrophes de l'histoire récente du Canada.
 
Dans la foulée de l'explosion, politiciens et éditorialistes ont souligné l'indécence qu'il y aurait à politiser l'événement et à en rechercher les causes profondes. Le deuil est permis, mais pas une analyse approfondie. En avril dernier, dans le cadre ...

Cette année il y aura peut être des festivités pour ce jour de l'indépendance américaine mais nul doute que celles ci auront un goût amer, particulièrement pour les citoyens qui vont devoir jouer des coudes pour arriver à profiter de leur soit disant liberté d'expression. Tout d'abord, la manifestation pacifiste organisée par Adam Kokesh qui consistait à marcher autour du capitole américain une arme sanglée dans le dos a quelque peu évolué (et heureusement) mais devrait avoir lieu.
 
Celui-ci a judicieusement demandé aux personnes d'investir chaque état et non seulement Washington et l'arme est cette fois optionnelle (il faudra néanmoins que leur détenteur s'attendent à être arrêtés). Cette manifestation prévue pour cette après midi entre 17H et 23H (Heure de Paris, 9H - 15H heure locale...

Près de seize mois après le désastre atomique de Fukushima consécutif au séisme et au tsunami du 11 mars 2011 dans le Tohoku (nord-est de l'Archipel), deux tranches vont redémarrer à Ohi dans l'ouest du japon. Le réacteur 3 de la centrale d'Ohi devrait dès ce dimanche être relancé, puis ce sera au tour du numéro 4 les jours suivants. Mais il faudra attendre la seconde quinzaine de juillet pour que les deux réacteurs gérés par l'opérateur Kansai Electric Power produisent effectivement de l'électricité. Il s'agit du premier réel redémarrage depuis la catastrophe de l'année dernière. Et de la fin d'un Japon sans énergie nucléaire: depuis le 5 mai, l'Archipel avait coupé l'atome à la suite de risques potentiels et d'opérations de maintenance. Dans un pays où le consensus est de mise, la déc...