Recherche du mot clé « propagande sans précédent » (2 résultats)

Christof Lehmann (nsnbc) - Selon une déclaration publiée par le parti conservateur pan-européen  MELD, la Commission européenne projette d'investir environ deux millions d'euros pour restreindre les reportages des médias critiques envers l'UE - ainsi que des opinions critiques de l'UE sur des réseaux sociaux tels que  Facebook et Twitter jusqu'aux élections au Parlement européen en 2014.
 
Selon le MELD, l'UE projette des mesures, incluant des amendes pour les médias, obligeant les médias à publier des rétractations ou des corrections, et refusant les journalistes critiquant l'UE et l'accès aux médias. D'autres mesures que projettent les Commissaires de l'UE non-élus incluent le contrôle de voix critiques de l'UE dans les réseaux sociaux. Dans des annonces dans les journaux danois, le MEL...

À l'approche des élections européennes de 2014, un article du Telegraph britannique du 3 février dernier, et qui n'a été repris, par aucun média français, révèle que le Parlement européen envisagerait de financer, à hauteur de 2 à 3 millions d'euros, des agents ou « trolls », afin de contrecarrer tout ce que des eurocritiques pourraient écrire, sur l'Internet, (sites, Twitter, Facebook, etc.).
 
Le Daily Telegraph a vu les propositions de dépenses confidentielles et des documents internes planifiant une « attaque » (blitz dans l'article original) par propagande sans précédent avant et pendant les élections européennes de juin 2014.
 
Au coeur de cette nouvelle stratégie : des « outils de contrôle de l'opinion publique » (littéralement, ndlr), destinés à déterminer si certains débats de natu...