Recherche du mot clé « prestataire » (9 résultats)


Je vous en ai parlé à maintes reprises et je ne suis pas le seul, l'argent liquide est amené à disparaitre, comme tout autre moyen de paiement non numérique qui ne saurait être sous l'emprise des lobbies bancaires.

Mais les habitudes ont la dent dure, et ce but ne peut être atteint uniquement en procédant par étape, tout comme pour la fameuse histoire de la grenouille dans la casserole d'eau. Une première étape significative a déjà été franchie en plafonnant tout paiement en argent liquide à 1000 €, et ce afin de « lutter contre le blanchiment d'argent ».

Il est plus que probable que, dans un futur proche, ce plafond soit abaissé à nouveau, mais en attendant que cette prédiction - qui n'a rien de médiumnique - se voit appliquée, le projet de loi Sapin II prévoit une réduction importan...

Il y a des jours comme ça ou le hasard vous réserve certaines petites surprises agréables. Ce n'est visiblement pas le cas pour de nombreux clients moutons payant un abonnement pour bénéficier de la lecture de torchons numériques mainstream.

En effet, un problème informatique auprès de leur prestataire visiblement incompétent empêche certains médias officiels tels que Les Echos, Le Figaro, Le Point ou Valeurs Actuelles d'accéder aux informations de la base de données de leurs abonné(e)s. Cerise sur le gâteau, le prestataire de services en question ne semble pas avoir de sauvegardes disponibles. Juste hallucinant, c'est le B-A BA en informatique !

Lobotomisation et propagande font donc une petite pause forcée ;-)

Mise à jour du 23/06 : C'est confirmé, plus de 40 % des titres de presse...

Le géant français Veolia fait encore parler de lui, et une fois encore il n'est pas question d'éloges pour cette multinationale pour qui la gestion de l'eau n'est qu'un prétexte afin de générer des bénéfices astronomiques, tout en se moquant éperdument de la qualité des services qu'elle est censée délivrer, et donc au mépris de la condition humaine.

A l'étranger, Veolia n'en est pas à son coup d'essai puisque la société qui s'est implantée en Inde navigue toujours entre scandales financiers, augmentation indécente des tarifs de l’eau, et conflits avec les résidents et les élus locaux. Selon un magazine indien, en juin 2013, sur trente projets, aucun n’aurait encore tenu ses promesses, bien que le prix de l’eau ait augmenté en moyenne de 100% !

De même en Roumanie ou la multinationale ...

Considérée comme une oeuvre maîtresse de l?architecture inca, la ville sacrée Machu Picchu est une des destinations touristiques les plus prisées de la planète. Depuis 1983, le site est sur la liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO, et le 7 juillet 2007, le Machu Picchu a été désigné comme l?une des sept merveilles du monde *, mais ca, c'était avant... Le veilleur
 
La construction d'un gigantesque aéroport international entre Cuzco - ancienne capitale de l'empire inca - et le Machu Picchu menace l'écosystème de la région et le fameux site archéologique. Reportage.

« On s'y est opposé au départ, maintenant nous sommes fatigués »
, concède Alicia, une habitante de Chinchero. Le débat sur le futur aéroport dure depuis plus de trente ans. Une éternité. Maintes fois enterré pour des raisons de...

Encore un pas en avant « Orwellien » de la mondialisation ! Voilà maintenant pratiquement deux ans qu'une réforme de la législation européenne sur le commerce des semences était à l'étude à Bruxelles sous la pression des puissantes industries agro-alimentaires. Le verdict vient d'être rendu, rendant ainsi hors la loi des agriculteurs qui perpétraient une technique ancestrale consistant à réutiliser leurs propres semences issues de leurs récoltes.
 
Pour faire simple, on ne peut utiliser des semences naturelles non répertoriées sur le catalogue officiel des semences autorisées. L'accès d'une semence au catalogue officiel est si lourd administrativement et financièrement, que seules de grandes entreprises peuvent y prétendre (Monsanto, Bayer, Syngenta, Pioneer...). Les agriculteurs (déjà su...