Recherche du mot clé « président chypriote » (2 résultats)

Des noms de sociétés qui ont retiré une grande partie de leurs dépôts en euros, en dollars et en roubles conservés dans les banques chypriotes ont été dévoilés...
 
Les transferts d'argent qui représentent très souvent des montants astronomiques ont eu lieu 15 jours avant la fermeture du système bancaire, soit entre le 1er et le 15 Mars 2013. Ces sociétés semblent donc avoir eu des informations sur une taxation imminente des dépôts situaient dans les banques chypriotes.
 
Le gouvernement de Nikos Anastasiadis est fortement exposé, puisque dans certains cas les transferts de fonds vers l'étranger ont été faits par des sociétés et des personnes proches ou liées directement au Président de la République, comme Loutsios, qui, trois jours avant la décision de ponctionner les dépôts, transféra 21...

Afin de réduire le montant emprunté pour éviter la faillite, les bailleurs de fonds internationaux ont demandé à Chypre d'instaurer une taxe exceptionnelle de 6,75% sur tous les dépôts bancaires en-deçà de 100.000 euros et de 9,9% au-delà de ce seuil, ainsi qu'une retenue à la source sur les intérêts de ces dépôts.
 
Cette décision, annoncée dans la nuit de vendredi à samedi, concerne toutes les personnes résidant sur l'île. Si des queues se sont formées devant certains distributeurs samedi matin, les agences bancaires étaient fermées pour le week-end, et jusqu'à mardi matin, lundi étant férié sur l'île...
 
Chypriotes et résidents étrangers de l'île méditerranéenne étaient sous le choc samedi 16 mars après l'annonce d'un accord avec l'Union européenne sur un plan de sauvetage de 10 milliar...