Recherche du mot clé « présence militaire » (11 résultats)


Vous l'aurez sûrement remarqué, les médias officiels contribuent depuis quelques temps à augmenter considérablement le climat de terreur ambiante en brandissant la menace d'un affrontement nucléaire entre les deux « éternel rivaux », à savoir les États-Unis et la Russie. Mais qu'en est-il réellement ?

Bien que cela n'ait pas toujours été le cas, et malgré le fait que rien ne puisse plus me surprendre venant de la part des exterminateurs patentés que sont les États-Unis, j'ai du mal à adhérer à une hypothétique guerre nucléaire entre les deux blocs, du simple fait qu'en aucun cas il ne pourrait y avoir de « vainqueur », mais ce n'est que mon analyse personnelle, et elle ne rejoint pas forcément la « logique » guerrière washingtonienne.

Quoiqu'il en soit, la situation vient d'évoluer danger...


Effondrement économique en cours, montée en puissance de la grogne sociale ambiante, catastrophes naturelles de grande ampleur en forte hausse, autant d'éléments non négligeables responsables d'une crainte générale grandissante et légitime.

Sur les réseaux sociaux, indicateurs assez fidèles des inquiétudes du moment, les commentaires concernant ces appréhensions et les comportements à adopter en temps de crise se multiplient. Parmi ceux-ci, le départ anticipé est souvent évoqué pour anticiper une situation dangereuse, mais une question importante est trop souvent ignorée : Quand partir ?

Une fois encore, les talents de survivaliste aguerri (et de rédacteur) de Pierre Templar nous apportent des réponses éclairées et pertinentes à cette question.

Le Veilleur

Savoir reconnaître le moment...

Magnifique interview de Vladimir Poutine, dont TF1 s'est empressé de couper - ou censurer si vous préférez -, les parties dérangeantes allant à l'encontre de la propagande visant à le diaboliser. C'était sans compter la communauté du web et leur désir de rétablir la vérité. Merci à Patrick et Olivier pour leur fantastique travail !

Le veilleur

Voici la transcription de l'interview de Poutine d'hier. C'est la traduction de la version intégrale issue du site du Kremlin (ou ici en russe, ou là). En effet, pour faire tenir cette interview de 41 minutes en 24 minutes, TF1 a sabré largement dans certaines parties. Comme il a été décidé de couper des éléments essentiels sur la Crimée, l'opposition dans les médias français, et de laisser des propos sans intérêts genre sur la langue qu'il utilise...

Les Etats-Unis ont été contraints d'évacuer leur base en Asie Centrale suite à l'influence grandissante de la Russie sur la scène internationale.
 
Selon le service international du club des journalistes iraniens, l'agence Reuters a publié un article de Dimitri Solovyov dans lequel il écrit entre autres : « Les États-Unis ont évacué mardi leur seule base aérienne en Asie centrale au Kirghizistan, allié de la Russie ». Cette fermeture survient après le renforcement de la présence militaire américaine en Afghanistan et les démonstrations de force russes dans la région. En effet, la Russie est en train de reconquérir sa chasse gardée.
 
Le parlement kirghiz a donné l'an dernier un ultimatum contraignant les États-Unis d'évacuer sa base de transite de Manas utilisé depuis 2001 pour des opérati...

Le ton monte entre le Canada et la Russie au sujet de l'Arctique. Cette région du monde est convoitée pour ses immenses ressources naturelles et pour ses eaux de plus en plus navigables.
 
Lors de récents passages à Montréal et à Calgary, Hillary Clinton, ex-secrétaire d'État américaine et probable candidate à la présidence, a mis en garde le Canada contre la Russie. Elle a accusé Moscou de vouloir militariser l'Arctique. Dressant un parallèle avec la situation en Ukraine, elle a demandé aux Canadiens de prêter attention à « l'attitude agressive » des Russes dans cette partie du monde où les deux pays sont voisins.
 
Mme Clinton parle du fait que le président russe, Vladimir Poutine, a ordonné l'an dernier la réouverture d'installations militaires près des îles de Novossibirsk. Ces install...